BFMTV

Nouvelles questions, délais plus courts: le code de la route fait peau neuve

Dix-huit ans après ses dernières retouches, l’examen du code de la route va faire peau neuve en avril prochain. Au programme: plus d’interactivité, de nouveaux thèmes abordés et des délais plus courts pour (re)tenter sa chance.

Il est resté inchangé depuis 1998, mais 2016 sera l’année de la modernisation pour l'examen du code de la route. De manière générale, ce sera l'ensemble des questions qui sera modifié et de nouveaux thèmes feront leur apparition à compter du 2 avril.

"Nous avons voulu dépoussiérer ces questions qui dataient un petit peu. Elles ont toutes été refaites", a indiqué Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière lors d’une conférence de presse.

Les boîtiers permettant de valider ses réponses vont également disparaître, laissant place à des ordinateurs individuels lors de l’examen. "Le mode de communication sera plus celui d’un jeune actuel", a certifié Emmanuel Barbe.

> Plus d’interactivité

C’est l’un des changements phares. Toutes les questions ne seront plus automatiquement posées avec une image. Pour les dépassements par exemple, des séquences vidéo illustreront la situation afin d'en faciliter la compréhension.

-
- © BFMTV

"Une photo, c’est très abstrait. Même si on nous dit que la vitesse est proche de la limitation, on ne s’en rend pas forcément compte. Ce sera plus proche de la réalité qu'une photo", estime un jeune candidat à l’examen.

> Devoirs du conducteur et nouveaux réflexes

Autre nouveauté: les thèmes abordés. Ils s’élargissent et une plus grande place sera faite aux devoirs du conducteur novice, à l’entretien du véhicule et aux réflexes à adopter en cas d’accident.

-
- © BFMTV

"Je dois en premier lieu avertir les secours, secourir les victimes, sécuriser et protéger les lieux", répond la gérante d’une auto-école à ses élèves, après la simulation d'un accident.

> Délais plus courts

Enfin, le temps d’attente pour passer ou repasser son code sera réduit grâce à la délégation de l’examen à des opérateurs privés agréés.

-
- © BFMTV

"Nous n’aurons plus de quotas de places de code qui nous ont fait faire des cauchemars pendant des années", se réjouit Jean-Yves Ferron, gérant d’une auto-école. "C’est très positif et j’espère même qu’un jour, pour la conduite, on arrivera aux mêmes conclusions et au même système", espère-t-il déjà.

Alors que certains prédisent un examen plus difficile, Emmanuel Barbe dément. 

"Les questions ne sont pas piégeuses. On n’a pas changé les règles du code de la route. Je ne m’attends donc pas à une chute du taux de réussite", a déclaré le délégué interministériel à la sécurité routière au micro de BFMTV.

Pour rappel, le taux de réussite actuel au code de la route est de 60%. Et vous, sauriez-vous répondre aux nouvelles questions de l'examen? BFMTV en a sélectionné une dizaine parmi les nouvelles. Testez-les !
Pierjean Poirot avec Anne-Sophie Warmont et Alexia Ferré