BFMTV

Nouveau face à face entre Michel Fourniret et Monique Olivier

Michel Fourniret sera confronté à son ancienne épouse Monique Olivier.

Michel Fourniret sera confronté à son ancienne épouse Monique Olivier. - AFP

Michel Fourniret et Monique Olivier, anciens mari et femme, sont attendus ce mardi matin à 10 heures pour une nouvelle confrontation, dans le bureau du juge d'instruction en charge des meurtres de Marie-Angèle Domece et Joanna Parrish.

Ce sera la deuxième fois depuis 11 ans qu'ils se retrouveront face à face. Michel Fourniret et Monique Olivier ont rendez-vous ce mardi à 10 heures dans le bureau du juge d'instruction parisien en charge des disparitions et des meurtres de Marie-Angèle Domece et Joanna Parrish, en 1988 et 1990. Le magistrat doit confronter les versions des ex-époux sur cette dernière, dont le corps avait été retrouvé à Monéteau, dans l'Yonne, le 17 mai 1990.

Cette nouvelle confrontation entre Michel Fourniret et Monique Olivier intervient deux semaines après un premier face à face au milieu du mois d'octobre. Lors de cette première rencontre, la justice s'était penchée sur le cas de Marie-Angèle Domece, une jeune handicapée mentale, qui avait disparu le 8 juillet 1988 dans l'Yonne, à l'âge de 19 ans. Son corps n'a jamais été retrouvé. Ce mardi, c'est le cas de Joanna Parrish, une assistante d'anglais dans un lycée d'Auxerre, violée et battue avant sa mort, qui doit être abordé.

Monique Olivier livre sa version

Il y a quelques mois, "l'ogre des Ardennes" a fait des aveux réitérés sur ces deux nouveaux crimes, selon la justice. En juin, Monique Olivier avait confirmé l'implication de son ex-mari, qui avait alors demandé une confrontation. Loin de sa colère exprimée un temps envers son ex-épouse, lors de la première confrontation, "Michel Fourniret a fait du Fourniret", comme le décrit une source proche du dossier. Donnant des réponses alambiquées, le tueur est allé dans le sens de Monique Olivier. 

La femme de 69 ans, elle, a confirmé ce qu'elle avait dit à la justice en juin dernier. "Elle a donné à nouveau des indications pour les recherches du corps de Marie-Angèle Domece", explique son avocat Me Richard Delgenes. Des fouilles ont été organisées fin septembre à Monéteau, non loin d'Auxerre, mais n'ont pas abouti. Un élément qui, pour l'avocat, ne signifie pas que sa cliente ment, mais que les faits sont très anciens.

Incarcérée à la prison de Fleury-Mérogis pour ces confrontations, Monique Olivier sera auditionnée seule mercredi, avant un autre rendez-vous devant la justice la semaine prochaine. Aux côtés de Michel Fourniret, elle sera jugée pour l'avoir aidé dans l'assassinat de Farida Hammiche, la femme d'un ancien co-détenu.

Justine Chevalier