BFMTV

Notre-Dame-des-Landes: un nouvel obstacle à la construction de l'aéroport controversé

Manifestation à Notre-Dame-des-Landes le 8 octobre 2016.

Manifestation à Notre-Dame-des-Landes le 8 octobre 2016. - Jean-Sébastien Evrard - AFP

Le rapporteur public va proposer, ce lundi, à la cour administrative d'appel de Nantes d'annuler des arrêtés préfectoraux autorisant les travaux de l'infrastructure.

Le volet administratif de Notre-Dame-des-Landes se poursuit. Un nouvel obstacle se profile pour le projet d'aéroport controversé. Le rapporteur public va proposer lundi à la cour administrative d'appel de Nantes d'annuler des arrêtés préfectoraux autorisant les travaux de l'infrastructure controversée, suspendus depuis quatre ans.

Les opposants "ne crient pas encore victoire"

Le rapporteur, dont l'avis est généralement suivi, va défendre l'annulation de quatre des cinq arrêtés contestés en justice par les opposants, selon le sens de ses conclusions communiquées aux parties vendredi. Ces arrêtés, pris en décembre 2013 et liés aux aménagements hydrauliques et aux destructions d'espèces protégées, permettent la réalisation de la plateforme aéroportuaire et sa desserte routière.

Les juges, qui statueront au total sur dix requêtes, devraient rendre leur décision sous quinze jours. Si les préconisations des rapporteurs publics sont généralement suivies par les juges administratifs, les opposants "ne crient pas encore victoire", mais assisteront à l'audience "avec plus de sérénité", a déclaré Françoise Verchère, l'une des requérantes, ancienne élue (Front de gauche) de Bouguenais, où est situé l'actuel aéroport nantais. 

Pour Thomas Dubreuil, l'un des avocats des opposants, "si c'est confirmé, et si les arrêtés sont annulés, les conditions pour une intervention ou un démarrage des travaux ne sont aucunement réunies".

Elise Maillard avec AFP