BFMTV

Nice va expérimenter la présence de policiers municipaux non-armés dans les écoles

Christian Estrosi

Christian Estrosi - CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

A la rentrée prochaine, Nice placera un policier municipal non-armé dans quelques écoles, a annoncé son maire, Christian Estrosi, ce vendredi, alors qu'il accompagnait le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, lors d'une visite.

La mairie de Nice va bientôt expérimenter la présence d'un policier municipal non-armé dans quelques écoles, "une première en France" selon le maire LR Christian Estrosi. "Le ministre nous a donné son feu vert pour une expérimentation qui permette dans les prochaines semaines de mettre en place ce dispositif", a indiqué Christian Estrosi, qui accompagnait Jean-Michel Blanquer durant une visite à Nice.

Le ministre "prend acte" 

Dans l'entourage du ministre, on a précisé qu'il ne s'agissait pas d'un "feu vert" de Jean-Michel Blanquer, qui a simplement "pris acte de l'expérimentation" qui relève d'une compétence municipale. Dans la matinée, Jean-Michel Blanquer avait souligné l'importance des enjeux de sécurité dans l'Education, remarquant qu'il y avait "une sensibilité particulière à Nice, tout à fait compréhensible". 

L'entourage du maire a précisé que le dispositif serait "mis en place à la rentrée prochaine, en accord avec les directeurs", dans "deux ou trois écoles" choisies avec l'Etat. Depuis la rentrée 2016 qui a suivi l'attentat sur la Promenade des Anglais ayant fait 86 morts le 14 juillet, Nice a mis en place un service de vigile devant chaque école, remplacé depuis par un policier. 

R.V. avec AFP