BFMTV

Nice: une septuagénaire disparue après un glissement de terrain

Les pluies diluviennes qui se sont abattues sur Nice la nuit dernière ont fragilisé les parcelles de terre. Depuis ce dimanche midi, une femme est portée disparue, ensevelie sous 100 mètres cubes après un glissement de terrain.

A Nice, une femme de 71 ans est portée disparue depuis ce dimanche midi après un glissement de terrain. Jacqueline, retraitée, était en train de jardiner quand le mur de soutènement d’une propriété située en amont de son jardin a cédé, déversant des tonnes de terre, rapporte Nice-Matin.

Selon des témoins, la victime a été ensevelie sous cette boue. Son mari a alerté les pompiers qui ont enclenché une course contre la montre. Une soixantaine de sapeurs-pompiers sont mobilisés sur place et la recherchent sans relâche. Mais le glissement a eu lieu sur un terrain "pentu et exigu", dans le quartier de La Madeleine, précise un responsable des pompiers des Alpes-Maritimes, ce qui complique les opérations. 

Une femme est portée disparue à Nice après un éboulement de terrain.
Une femme est portée disparue à Nice après un éboulement de terrain. © BFMTV

"On va y arriver"

Les pompiers doivent se servir de pioches, de pelles, de sceaux et de poubelles pour évacuer la terre. Ils sont aidés par des voisins et amis de la septuagénaire disparue. 

"Depuis dix heures, on enlève de la terre, sous les ordres des pompiers. On garde l'espoir de la retrouver vivante. On est avec Jacqueline, c'est une femme courageuse. On va y arriver", glisse Pascal, un voisin, au micro de BFMTV

Cet éboulement intervient après que des pluies torrentielles se sont abattues sur la région. Samedi soir, il est tombé l'équivalent d'un mois de pluie en une heure, fragilisant ainsi les parcelles de terre. Dans la nuit de samedi à dimanche, les pompiers ont réalisé 30 interventions en une heure sur la ville, et procédé à la mise en sécurité de 13 "naufragés de la route". Le département des Alpes-Maritimes avait été placé en vigilance orange "pluies-inondations et orages". 

Benoît Ruiz avec Ambre Lepoivre