BFMTV

Nancy : la ravisseuse présumée de Lucas mise en examen et placée en détention

La fiche signalétique e Lucas, le bébé enlevé le 18 décembre 2012 dans une maternité de Nancy

La fiche signalétique e Lucas, le bébé enlevé le 18 décembre 2012 dans une maternité de Nancy - -

La ravisseuse présumée d'un nouveau-né dans une maternité de Nancy a été mise en examen vendredi soir pour enlèvement et séquestration .

La ravisseuse présumée d'un nouveau-né dans une maternité de Nancy a été mise en examen pour enlèvement et séquestration et placée en détention provisoire à la maison d'arrêt d'Epinal vendredi soir, conformément aux réquisitions du parquet, a indiqué le procureur de la République.

La jeune femme, une apprentie coiffeuse âgée de 17 ans et décrite comme "fragile psychologiquement", avait été interpellée mercredi soir, près de 24 heures après avoir enlevé un nourrisson de deux jours à la maternité régionale de Nancy.

Pour ce crime, la jeune femme encourt une peine de 30 ans de réclusion criminelle devant une cour d'assises des mineurs, laquelle pourrait toutefois retenir "l'excuse de minorité", ce qui limiterait la peine maximale à 15 années de réclusion criminelle.

"Une fille en grande souffrance psychologique"

"Incontestablement, l'institution judiciaire n'a pas été insensible à la grande émotion qu'a provoquée cette affaire", a commenté l'avocat de la mise en examen, Me Claude Bernard.

"J'avais mis en avant la minorité de la jeune fille. Or, un mineur doit bénéficier d'un régime d'exception, qui privilégie les mesures alternatives à la détention", a-t-il fait valoir.

"C'est une fille en grande souffrance psychologique. L'incarcération me paraissait incompatible avec son état mental, mais la proposition alternative n'a pas été retenue par le juge", a déploré l'avocat.