BFMTV

Mort de Victorine: la famille ne croit pas "une seule seconde" à la version du suspect

Ludovic Bertin a reconnu l'étranglement de la jeune femme mais écarte tout "motif sexuel". Il a été toutefois mis en examen ce jeudi pour enlèvement, séquestration et meurtre précédé d'une tentative de viol.

La famille de Victorine ne "croit pas une seule seconde" à la version de Ludovic Bertin, le suspect mis en examen ce jeudi pour meurtre dans le cadre de l'enquête sur la mort de la jeune femme. C'est ce qu'explique ce jeudi sur notre antenne Kelly Monteiro, l'avocate de la famille de la victime.

Ludovic Bertin, âgé de 25 ans et père de famille, interpellé ce mardi, a expliqué pendant sa garde à vue avoir croisé "par hasard" la jeune femme en faisant son jogging. Il a reconnu avoir étranglé l'étudiante, après une "dispute" consécutive à une "bousculade involontaire".

"Tout laisse à penser qu'il a tenté d'agresser sexuellement Victorine"

"La famille, lorsqu'elle a appris le contenu des déclarations du mis en cause, n'y a pas cru une seule seconde. J'ai eu une réaction de colère [de la part de la famille] parce qu'elle ne croit pas que Victorine a pu s'emporter face à cette bousculade qui au demeurant était involontaire. Ils imaginent vraiment mal comment Victorine aurait pu s'emporter pour mériter le sort qui lui a été réservé", fustige l'avocate.

Le suspect nie également "tout motif sexuel". Victorine a été retrouvée dans un ruisseau de Villefontaine (Isère), son pantalon retiré. Pour Kelly Monteiro, "tout laisse à penser que Ludovic Bertin a tenté d'agresser sexuellement Victorine avant de passer à l'acte".

"C'est l'intime conviction de la famille", a-t-elle ajouté.

Selon nos informations, le juge des libertés et de la détention a placé ce jeudi soir Ludovic Bertin en détention provisoire, conformément aux réquisitions du parquet. Il a été mis en examen pour enlèvement, séquestration et meurtre précédé d'une tentative de viol.

Mélanie Bertrand avec Fanny Rocher