BFMTV

Mort de Fiona: la cour ordonne le renvoi du procès en appel en janvier 2018

-

- - Thierry Zoccolan / AFP

Jugés en appel pour la disparition de Fiona, cinq ans, le procès de Cécile Bourgeon et de son ex-compagnon a été renvoyé à janvier 2018, après un incident entre les avocats vendredi.

Les avocats de Cécile Bourgeon et de son ex-compagnon, jugés en appel pour coups mortels devant les assises de Haute-Loire pour la mort de la petite Fiona, ont sollicité ce lundi matin le renvoi du procès en appel en janvier 2018, après un vif incident ayant eu lieu entre les avocats vendredi. 

Les avocats de la défense, Me Renaud Portejoie et Me Mohamed Khanifar, avaient alors quitté le palais de justice, estimant que "leur probité" avait été "mise en cause" par une avocate de la partie civile, Me Marie Grimaud.

Après une longue suspension, le président de la cour Étienne Fradin avait annoncé que l'audience reprendrait lundi matin, avec les mêmes avocats de la défense, mais désormais désignés d'office.

La deuxième semaine du procès s'entamait ce lundi

Le procès en appel de la mère de Fiona et de son ex-compagnon, jugés pour coups mortels devant les assises de Haute-Loire, entame ce lundi sa deuxième semaine.

Durant la première semaine de débats, les deux accusés, qui ont clamé de concert leur innocence, n'ont toujours rien livré sur les circonstances de la mort de la fillette.

En première instance, en novembre 2016 à Riom, la jeune femme avait été acquittée de ces violences et avait été condamnée à cinq ans de prison pour avoir menti en 2013 sur la disparition de sa fille de cinq ans, tandis que son ancien concubin avait écopé de 20 ans de réclusion.

S.Z avec AFP