BFMTV

Morlaix: une plainte déposée après des soupçons de maltraitance sur une sexagénaire à l'hôpital

L'hôpital de Morlaix, où se seraient déroulés les faits de maltraitance

L'hôpital de Morlaix, où se seraient déroulés les faits de maltraitance - Capture d'écran Google Street View

La patiente, qui était hospitalisée au sein du service psychiatrique de l'établissement, a été découverte par ses filles le visage tuméfié.

Les filles d'une sexagénaire hospitalisée dans le service psychiatrie de l'hôpital de Morlaix, dans le Finistère, ont porté plainte contre l'établissement pour "délaissement d'une personne incapable de se protéger", rapportent plusieurs médias locaux, dont France 3 Bretagne. Selon elles, leur mère, admise au centre hospitalier le 16 octobre dernier, y a été victime de maltraitance.

La patiente âgée de 63 ans, qui souffre de bipolarité et d'un syndrome parkinsonien, avait été hospitalisée pour réajuster son traitement. L'une de ses filles, Mathilde, affirme à France 3 Bretagne que son état s'est rapidement détérioré. Sentant que quelque chose n'allait pas lorsqu'elle a pu parler à sa mère au téléphone, elle s'est rendu avec sa sœur à l'hôpital de Morlaix pour lui rendre visite.

"Je ne l'ai pas reconnue tout de suite, seulement grâce à un vêtement qu'elle portait. Au début je ne voyais pas sa tête et elle avait perdu au moins 10 kilos. Je me suis agenouillée pour être à sa hauteur et mieux la voir. Et là, elle avait la tête d'un monstre. Elle était enflée de partout avec des cocards. Elle ne parlait pas. Elle avait du pus qui lui sortait de la bouche", affirme Mathilde, qui ajoute que le chef du service lui a assuré que tout avait "été fait dans les règles".

"Qu'a-t-elle exactement subi?"

Dans une publication Facebook partagée le 31 octobre, sa deuxième fille, Bénédicte, déplore quant à elle avoir découvert sa mère dans "un état lamentable", "recouverte de bleus sur le visage et sur le corps, même pas lavée", peut-on lire.

"Que s'est-il passé pendant ces 15 jours? Pourquoi le personnel médical ne nous a-t-il pas informées? Pourquoi avions-nous tant de mal à la joindre? Qu'a-t-elle exactement subi?", s'interroge-t-elle.

La fille de la patiente a accompagné sa publication de deux photographies de sa mère, l'une prise avant son hospitalisation, la seconde pendant, sur laquelle elle apparaît le visage tuméfié.

Leur mère a depuis changé de service et été transférée en réanimation. Une enquête administrative a par ailleurs été ouverte au sein du service psychiatrique. Contactée par France 3 Bretagne, la direction de l'hôpital "renouvelle (sa) confiance au personnel" et assure pour l'instant "réfuter le terme de maltraitance" tant que la lumière n'a pas été faite sur l'affaire. Une rencontre est prévue avec la famille de la sexagénaire.

Juliette Mitoyen