BFMTV

Meuse: un détenu meurt dans l'incendie de sa cellule

Le centre de détention de Montmédy, dans la Meuse, le 4 avril 2014.

Le centre de détention de Montmédy, dans la Meuse, le 4 avril 2014. - François Nascimbeni - AFP

Le détenu a mis le feu à son matelas à l'aide d'un briquet.

Un détenu du centre de détention de Montmédy (Meuse), au nord de Verdun, est mort dans la nuit de mercredi à jeudi après avoir mis le feu à son matelas avec un briquet, rapporte l'Est républicain

L'incendie s'est déclaré après minuit, "soit une période de sous-effectif chronique", a décrit Fadila Doukhi, de FO pénitentiaire, à l'AFP. Malgré une intervention pourtant immédiate selon le quotidien, la victime âgée de 47 ans était en arrêt cardio-respiratoire à l'arrivée des secours et n'a pu être ranimée. 

Des matelas "facilement inflammables"

"Quatre à cinq" surveillants étaient hospitalisés jeudi matin, dont un brûlé au bras, a précisé Fadila Doukhi à l'AFP, ajoutant que "les matelas, facilement inflammables, dégagent une forte toxicité".

Dans l'Est républicain, elle critique également le fait que "les détenus sont autorisés à posséder des allumettes ou un briquet pour pouvoir fumer". "À quand des allume-cigares fixés aux murs des cellules ou des matelas moins inflammables?", interroge-t-elle. 

Le détenu aurait été libérable en novembre 2017. Une enquête a été ouverte par le parquet de Verdun pour déterminer avec exactitude les causes de sa mort. Une autopsie du corps devrait également être effectuée prochainement. 

Liv Audigane, avec AFP