BFMTV

La police ouvre le feu sur un chauffard qui a foncé sur un passant

Des policiers municipaux niçois assistent à une cérémonie en l'honneur des services de sécurité, en juin 2011

Des policiers municipaux niçois assistent à une cérémonie en l'honneur des services de sécurité, en juin 2011 - Sébastien Nogier - AFP

Le jeune homme a été hospitalisé dans un état grave à Perpignan. Un policier a aussi été blessé par la voiture.

Un homme qui a volontairement percuté dimanche matin un passant et un policier municipal à Argelès-sur-Mer "est activement recherché par les forces de l'ordre dans les Pyrénées-Orientales", rapporte France Bleu.

Le passant, un jeune homme, a perdu connaissance après avoir été projeté à plusieurs mètres. Selon le site, "une altercation entre deux groupes à la sortie d'une discothèque [...] serait à l'origine du drame". Le jeune homme a été hospitalisé dans un état grave à Perpignan.

Des policiers municipaux présents ce soir-là non loin de la boîte de nuit ont tenté d'intervenir et d'arrêter le véhicule. Refusant de s'arrêter, le suspect a foncé sur l'un des agents. Ses deux autres collègues ont alors ouvert le feu sur le véhicule. L'homme a perdu le contrôle de sa voiture, qui s'est encastré dans un rond-point, puis a fui à pied. 

"Les trois agents sont choqués"

Une enquête a été ouverte pour le retrouver. Si la légitime défense "ne fait aucun doute" selon le maire d'Argelès-sur-Mer, les deux policiers qui ont ouvert le feu ont été placés en garde en vue, "comme le veut la procédure", précise France Bleu. 

Blessé à la jambe, le policier qui a été percuté par le chauffard a un gros hématome au niveau du genou. Selon le maire d'Argelès-sur-Mer, "les trois agents sont choqués": "Tirer en pleine nuit sur un individu que l'on peut éventuellement abattre, c'est une situation très difficile à vivre, qui laisse des séquelles psychiques."

Jérôme Lachasse