BFMTV

Meurtre d'Alexia Daval: l'enquête se concentre sur la voiture du mari

Jonathann Daval, le mari de la jeune femme retrouvée morte le 30 octobre dernier, a passé la nuit en garde à vue.

Le mari d'Alexia Daval, Jonathann Daval, est au cœur des soupçons. Interpellé lundi matin, il a été placé en garde à vue. L'enquête sur la mort de la jeune femme de 29 ans connaît un rebondissement inattendu.

> Le véhicule du mari donne un indice crucial

Ce sont "deux éléments très lourds", aux dires de l'avocat de Jonathann Daval, qui ont entraîné son arrestation lundi: selon un voisin, un véhicule serait sorti du domicile du couple vers 1h30, la nuit précédant la disparition d'Alexia. Ce témoin affirme avoir entendu le véhicule rouler sur une plaque métallique. La voiture professionnelle du mari a d'ailleurs été saisie pour être expertisée: l'analyse des éléments électroniques montre qu'elle a bougé cette nuit-là. Des traces de pneus correspondant à celles de la voiture en question auraient également été retrouvées près du corps de la jeune femme.

Par ailleurs, un morceau de drap retrouvé au même endroit pourrait également être lié au couple, selon Le Point. 

> La version de Jonathann Daval remise en cause

Ces nouveaux éléments viennent contredire la version de Jonathann Daval: il affirme qu'après une "soirée raclette" chez la famille d'Alexia le 27 octobre, le couple est rentré chez lui et s'est couché. Le lendemain matin, la jeune femme aurait envoyé un SMS à sa sœur et serait partie faire son footing vers 9h30. L'homme se rend sur son lieu de travail. C'est vers 12h30 qu'il donne l'alerte, ne la voyant pas revenir.

> La piste d'une dispute conjugale

La première audition de l'époux a semé le trouble: lorsqu'il est entendu par les gendarmes, Jonathann Daval présente des griffures et des morsures sur les bras et le cou. Interrogé, il explique s'être disputé avec son épouse la veille au soir. Les enquêteurs de la section de recherches de Besançon explorent désormais l'hypothèse d'une "dispute conjugale qui aurait mal tourné". "Le couple, qui avait des difficultés à avoir un enfant, connaissait en effet de vives tensions", ont indiqué plusieurs sources à l'AFP.

Le corps d'Alexia a finalement été retrouvé le 30 octobre, partiellement calciné, loin de son parcours de jogging habituel. Les analyses ont montré qu'elle avait été battue et qu'elle est morte asphyxiée. "L'étude du corps a montré qu'elle s'était défendue au point de se retourner les ongles", indique une source proche de l'affaire au Parisien.

De leur côté, les parents d'Alexia continuent à soutenir leur gendre. "Il n'y a pas d'élément objectif à ce jour qui permette de douter de la présomption d'innocence" de Jonathann Daval, a indiqué leur avocat lundi.

A. K.