BFMTV

Meurtre d'Agnès: levée partielle du huis-clos à la cour d'assises

Le procès a lieu devant les assises pour mineurs de Haute-Loire.

Le procès a lieu devant les assises pour mineurs de Haute-Loire. - -

Le procès, qui se déroule à huis clos depuis mardi, sera ouvert au public et à la presse pour certaines auditions.

Matthieu est jugé depuis mardi matin au Puy-en-Velay pour le viol de Julie en août 2010 dans le Gard et pour le viol et le meurtre d'Agnès en novembre 2011 au Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire). Un procès qui se déroulait jusque là à huis clos, à la demande de Julie.

Rebondissement ce jeudi: l'avocate de Julie, Me Valérie Devèze, a demandé une levée partielle du huis clos pour les auditions de plusieurs témoins ce jeudi après-midi et vendredi matin, indique La Montagne.

De fait, Philippe Bauwens, ancien directeur du collège-lycée Cévenol où étaient scolarisés Matthieu et Agnès au moment des faits, sera entendu en public. La déposition d'autres témoins, comme Jean-Louis Daumas, directeur de la Protection judiciaire de la jeunesse, est également concernée par cette levée du huis-clos.

Retransmission dans une salle annexe

"Nous nous en réjouissons", a commenté Me Francis Szpiner, avocat de la famille d'Agnès. "Je remercie la première victime de l'accusé. Elle accepte que la partie qui ne la concerne pas soit en partie publique, avec la difficulté que parfois les deux affaires s'imbriquent."

La presse ne sera toutefois pas admise dans la salle d'audience mais dans une salle annexe où les débats seront retransmis sur un écran géant.

Avant même la tenue du procès, la famille d'Agnès avait demandé la publicité des débats pour faire la lumière sur les responsabilités de la justice et de l'Education nationale dans cette affaire. Matthieu, âgé de 17 ans au moment des faits qui lui sont reprochés, était mis en examen pour le viol de Julie et placé sous contrôle judiciaire, au moment où il aurait agressé puis tué Agnès, 13 ans, élève dans le même établissement que lui.


À LIRE AUSSI:

>> Meurtre d'Agnès: Matthieu, un accusé qui a trompé son monde

>> Meurtre d'Agnès Marin: le procès a débuté, à huis-clos
>> Meurtre d'Agnès: des familles dévastées

>> Meurtre d'Agnès au Chambon-sur-Lignon: début d'un procès "sensible"