BFMTV

Menaces contre un professeur à Créteil: "inacceptable" selon Macron

-

- - Bertrand GUAY / AFP

"Menacer un professeur est inacceptable", a déclaré le chef de l'Etat après la mise en garde à vue d'un lycéen soupçonné d'avoir braqué sa professeure.

Emmanuel Macron a réagi samedi soir à la mise en garde à vue à Créteil d'un lycéen soupçonné d'avoir braqué sa professeure avec une arme en demandant que soient prises "toutes les mesures" pour bannir des écoles les menaces envers les enseignants.

"Menacer un professeur est inacceptable. J'ai demandé au ministre de l'Éducation nationale et au ministre de l'Intérieur de prendre toutes les mesures pour que ces faits soient punis et définitivement proscrits des écoles", a tweeté le président.

Un lycéen, soupçonné d'avoir braqué sa professeure avec une arme qui s'est révélée factice, des faits condamnés par les ministres Christophe Castaner et Jean-Pierre Blanquer, était toujours en garde à vue samedi soir à Créteil, tandis qu'un second jeune homme interpellé a lui été remis en liberté.

Un lycéen, soupçonné d'avoir braqué sa professeure avec une arme qui s'est révélée factice, des faits condamnés par les ministres Christophe Castaner et Jean-Pierre Blanquer, était toujours en garde à vue samedi soir à Créteil, tandis qu'un second jeune homme interpellé a lui été remis en liberté.

CR avec AFP