BFMTV

Marseille: un policier mis en joue tue un braqueur présumé après une course-poursuite

BFMTV
Soupçonné de braquage à main armée, l'homme d'une vingtaine d'années a été poursuivi par la police, avant d'être abattu dans une cité du Nord de Marseille. L'IGPN a été saisie.

Un jeune homme poursuivi par la police après un vol à main armée dans un magasin à Marseille est mort vendredi soir, tué par un policier qu'il avait mis en joue, a indiqué ce samedi le parquet.

L'homme, né en 2001, a été poursuivi par la police jusque dans la cité des Marronniers, dans le nord de Marseille. Il a alors mis en joue les policiers, d'après la procureure de Marseille Dominique Laurens. C'est alors qu'un des policiers a tiré, l'homme ayant succombé à ses blessures quelques instants plus tard. Une enquête judiciaire a été confiée à l'inspection générale de la police nationale sur l'usage des armes des forces de l'ordre.

Un vol à main armée chez Lidl

L'affaire a commencé ce vendredi vers 19h30 quand les services de police ont été "avisés d'un vol à main armée en cours au préjudice du magasin LIDL de l'avenue des Chartreux", dans un quartier proche du centre-ville, selon un communiqué du parquet.

"Au moins trois malfaiteurs prenaient la fuite (...) avant d'être repérés" par la police, selon la même source. Une course-poursuite s'est alors engagée "jusqu'à la cité des Marronniers où les malfaiteurs stoppaient le véhicule".

"Dans des conditions que les investigations préciseront, un fonctionnaire de police ouvrait le feu à plusieurs reprises après avoir été lui-même puis un de ses collègues mis en joue par un des malfaiteurs armé d'un fusil", ajoute le communiqué.

Plusieurs milliers d'euros et des armes retrouvés dans le véhicule

La procureure Dominique Laurens a assuré que le jeune homme touché par les tirs du policier était bien celui qui les avait mis en joue. Selon le parquet, la police aurait appelé les secours immédiatement, mais l'homme blessé est décédé sur place.

D'après le parquet, plusieurs milliers d'euros et des armes "dont une approvisionnée" ont été retrouvés dans le véhicule. Deux personnes qui tentaient de fuir à proximité du lieu des faits ont été interpellées et placées en garde à vue. Les enquêteurs cherchent à déterminer s'il s'agit des autres occupants de la voiture soupçonnés d'être impliqués dans le vol à main armée.

C. S. avec AFP