BFMTV

Marseille: la gare Saint-Charles évacuée, un homme arrêté

Des militaires de l'opération Sentinelle, au pied de la Tour Eiffel, à Paris

Des militaires de l'opération Sentinelle, au pied de la Tour Eiffel, à Paris - THOMAS SAMSON / AFP

La gare Saint-Charles de Marseille a été évacuée plusieurs heures et le trafic SNCF interrompu après qu'un homme au comportement suspect a été interpellé.

La gare Saint-Charles de Marseille a été évacuée, ce samedi, après l'arrestation d'un homme au comportement jugé suspect, comme l'a révélé La Provence, selon des informations confirmées par BFMTV.

D'après les premiers éléments, c'est un militaire de la force Sentinelle qui a donné l’alerte après avoir aperçu un homme, visiblement agité, muni d'un sac à l’intérieur duquel on pouvait distinguer des fils électriques.

Le sac, qui ne contenait ni charge explosive, ni détonateur, ne présentait pas de danger, selon une source proche du dossier contactée par BFMTV.

"Ce qu'il avait sur lui n'était pas un engin explosif, ce n'était pas dangereux en soi, mais c'est du matériel électrique et électronique pouvant entrer dans la composition d'un engin explosif", a précisé à l'AFP le procureur de la République Xavier Tarabeux.

"Je ne suis pas Charlie"

Toujours selon nos informations, une fois interpellé, l'homme a déclaré être de plusieurs nationalités, avant de se murer dans le silence. L'individu s'est montré ensuite peu coopératif et a refusé de donner son identité, assurant qu’il ne transportait pas d'explosifs. Dans la voiture qui l'amenait au commissariat, il a hurlé: "Je ne suis pas Charlie."

"Nous n'avons pas encore son identité, mais cet homme dit être tchétchène et parle russe", a indiqué le procureur à l'AFP. Il est entendu pour "association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un crime", a-t-il ajouté.

Une équipe de déminage est intervenu. Le trafic SNCF a été interrompu. La gare a été rouverte vers 16h15.

G.D. avec Mélanie Bertrand et Marion Dubreuil et AFP