BFMTV

Lyon: deux policiers renvoyés en correctionnelle pour des violences sur un manifestant

Lors d'une manifestation contre la réforme des retraites en décembre dernier, un jeune homme de 23 ans avait eu neuf dents cassées et la mâchoire fracturée après avoir été frappé par des policiers.

Deux policiers soupçonnés d'avoir participé à des violences contre un manifestant ont été renvoyés en correctionnelle, selon l'avocat du jeune homme. Après enquête de l'IGPN, la police des polices, "le parquet de Lyon a décidé de renvoyer les deux policiers devant le tribunal correctionnel. L'audience devrait avoir lieu le 10 décembre 2020", un an jour pour jour après les faits, a précisé Me Thomas Fourrey, confirmant une information du site Rue89Lyon.

Le 10 décembre 2019, en marge d'une manifestation sous tension contre la réforme des retraites, Arthur, jeune homme de 23 ans, avait été projeté au sol par un policier casqué puis roué de coups de poings, de pieds et de matraques, place Bellecour, dans le centre de Lyon. Résultat: il avait neuf dents cassées et la mâchoire fracturée. Il avait été pris en charge par les pompiers et transporté à l'hôpital.

Originaire d'Antibes, la victime a dit être venue à Lyon pour voir des amis sans l'intention de manifester, et avoir rejoint le cortège en tombant par hasard sur la manifestation. Au lendemain des faits, la vidéo des évenemtns ainsi que son visage ensanglanté avaient circulé activement sur les réseaux sociaux. Le jeune homme avait porté plainte et le parquet avait ouvert une enquête.

Juliette Mitoyen avec AFP Journaliste BFM Régions