BFMTV
Police-Justice

Loiret: un compteur Linky accusé d'avoir provoqué un incendie dans un pavillon

Un compteur Linky - Image d’illustration

Un compteur Linky - Image d’illustration - DAMIEN MEYER / AFP

L'incident n'a pas fait de victimes.

Ce samedi en fin d’après-midi, un incendie s’est déclenché dans un pavillon de Chalette-sur-Loing dans le Loiret. Comme le souligne La République du Centre, les deux occupants, un couple de retraités, sont sortis indemnes du sinistre, mais ce sont surtout les causes du départ de feu qui posent question.

Interrogé par le quotidien, le mari évoque une coupure de courant quelques minutes avant les faits.

"Naturellement, je me suis levé pour aller actionner le commutateur. C'est alors que j'ai entendu des bruits pétaradants et que le compteur électrique Linky, installé depuis à peine une quinzaine de jours, a explosé et pris feu" détaille-t-il.

De son côté, le commissaire de la commune abonde dans le même sens: "c'est l'explosion du compteur qui a provoqué l'incendie." 

Enquête en cours

Les flammes se propagent rapidement. Avertis, les pompiers parviennent à circonscrire rapidement les flammes mais le domicile est grièvement touché et les dégâts pourraient s’élever à plusieurs dizaines de milliers d’euros. Du mobilier encore intact a pu être récupéré par le couple.

"Nous attendons les résultats de l'enquête, c'est peut-être le disjoncteur du tableau de comptage qui a pris feu et non le compteur en lui-même", a indiqué à l'AFP un cadre de permanence chez Enedis Centre-Val de Loire, la société chargée de déployer le compteur Linky.

"Les compteurs ont été testés en laboratoire et ils n'explosent pas, il n'y a pas d'effet de souffle", a ajouté ce cadre, précisant que seuls "2% des incendies d'origine électrique en France sont dus aux tableaux de comptage, un chiffre qui n'a pas varié depuis des années".

Un dispositif discuté

Depuis maintenant plusieurs mois, l’installation des compteurs Linky fait débat. De nombreux utilisateurs dénoncent le procédé du boitier, qui transmet en temps réel la consommation d’électricité. Des milliers de personnes ont d’ailleurs rejoint les associations et les collectifs anti-Linky pour se mobiliser dans toute la France en organisant des manifestations.

D’ici 2021, 35 millions de ces compteurs devront être installés à travers la France.

Hugo Septier