BFMTV

"Ils ont tapé quand même": le manifestant avec le visage en sang samedi à Paris témoigne

Un manifestant a été blessé lors de l'une des interventions des forces de l'ordre ce samedi, lors de la manifestation contre la loi "sécurité globale".

C'est un nouveau samedi de mobilisation qui s'est déroulé ce samedi à Paris contre, notamment, la loi "sécurité globale". Une manifestation sous étroite surveillance de nombreuses unités de CRS et de gendarmes mobiles. Si aucun incident majeur n'est à déplorer, s'il y a eu moins visiblement moins de casse que lors des deux précédents week-end, les forces de l'ordre sont intervenues à plusieurs reprises dans le cortège.

Un manifestant, qui jouait du tambour*, a ainsi été blessé lors de l'une de ces interventions par les forces de l'ordre. Interrogé sur notre antenne, il explique avoir été "frappé" alors qu'il "avait reculé".

"J'étais en train de jouer quand les policiers ont chargé", raconte Morgan sur notre antenne. "J'ai reculé et je me suis mis en posture de défense mais ça n'a pas suffi..."

"Ils ont tapé quand même"

La charge en question, filmée par nos confrères de Brut, a été isolée sur twitter par plusieurs personnes, dont le syndicaliste Sud-Rail Anasse Kazib:

"Ils ont tapé quand même", poursuit Morgan devant notre caméra, dénonçant un "défoulement" de la part des forces de l'ordre.

*BFMTV a indiqué, à la suite d'une information erronée, que le manifestant en question arborait du maquillage. BFMTV présente tient à présenter ses excuses à la suite de cette erreur.

BFMTV