BFMTV

Levallois: un fidèle de Patrick Balkany mis en examen pour abus de biens sociaux

Patrick Balkany à l'Assemblée nationale, en septembre 2014.

Patrick Balkany à l'Assemblée nationale, en septembre 2014. - Thomas Samson - AFP

Deux anciens dirigeants de la Semarelp, une société de Levallois-Perret un temps présidée par Patrick Balkany, sont suspectés d'abus de biens sociaux, de détournement de biens publics et de prise illégale d'intérêt.

Deux anciens dirigeants de la Semarelp, une société de Levallois-Perret un temps présidée par Patrick Balkany, ont été mis en examen pour abus de biens sociaux, détournement de biens publics et prise illégale d'intérêt, a indiqué ce vendredi le parquet de Nanterre à l'Agence France-Presse (AFP).

C'est dans le cadre de cette enquête que Patrick Balkany, ancien maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), a été placé mercredi en garde à vue.

Selon une source proche de l'affaire, un des deux anciens dirigeants mis en examen est Jean-Pierre Aubry, ancien directeur de cabinet de Patrick Balkany, condamné en 2019 à trois ans de prison avec sursis pour blanchiment de fraude fiscale.

La fille de Patrick Balkany visée

Cet ancien président du club de basket-ball de Levallois a également dirigé, de 2008 à 2014, la Semarelp, société qui agissait pour le compte de la ville de Levallois.

Entre 2008 et 2015, des locaux de cette société, n'étant pas censés être exploités, ont été loués à diverses sociétés, a expliqué le parquet de Nanterre à l'AFP.

L'enquête a abouti le 20 novembre 2019 à une ouverture d'information judiciaire pour abus de biens sociaux, recel, faux et usage de faux, détournement de biens d'un dépôt public, blanchiment aggravé entre 2008 et 2017.

La fille de Patrick Balkany, à qui appartenaient des entreprises ayant bénéficié de ce local, est également visée par la procédure était toujours en garde-à-vue vendredi soir, ainsi que le gendre de l'ancien maire, selon la source proche du dossier.

Les époux Balkany impliqués dans d'autres affaires

D'autres personnes ont été entendues depuis mercredi mais les gardes à vue ont été levées, a précisé le parquet.

L'enquête a été confiée à l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF), a encore déclaré le parquet de Nanterre.

Les époux Balkany ont été condamnés en appel en mars pour fraude fiscale et en mai pour blanchiment. Ils ont formé un pourvoi en cassation contre cette dernière condamnation.

En juillet dernier, l'ex-maire de Levallois-Perret a été mis en examen, soupçonné d'avoir utilisé des agents municipaux à des fins personnelles alors qu'il était maire.

F.B. avec AFP