BFMTV

Les trois femmes jihadistes de retour en France sont mises en examen

Un policier en service (PHOTO D'ILLUSTRATION)

Un policier en service (PHOTO D'ILLUSTRATION) - AFP

Douze personnes ont été rapatriées en France ce mardi matin, dont neuf enfants et trois femmes. Ces dernières ont été mises en examen.

Les trois femmes jihadistes de retour en France ce matin, proches des frères Clain, ont été présentées à un juge d’instruction et mises en examen pour association de malfaiteurs terroristes criminels, selon des informations concordantes à BFMTV.

Elles font partie des douze personnes rapatriées en France depuis la Turquie mardi. Neuf enfants âgés de 3 à 13 ans ont atterri à l'aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle, accompagnés de trois femmes: la mère de quatre des enfants et épouse d'un jihadiste avec Jennifer Clain, mère des cinq autres enfants et la belle-mère de celle-ci.

Jennifer Clain serait la nièce de Jean-Michel et Fabien Clain, les "frères Clain", surnommés aussi "les voix de Daesh", déclarés morts après une frappe de la coalition en février 2019. Ces piliers du groupe terroriste avaient été identifiés comme des instigateurs des attentats du 13 novembre 2015.

Les trois femmes, qui étaient visées par des mandats d'arrêt, ont été écrouées dès leur arrivée en France et présentées à un juge dans la journée. Les neuf enfants ont, eux, été confiés à l'Aide sociale à l'enfance.

Mélanie Bertrand avec Salomé Vincendon