BFMTV

Les routes sous surveillance pour la nuit de la Saint-Sylvestre

Les contrôles vont être renforcés sur les routes.

Les contrôles vont être renforcés sur les routes. - Jacques Demarthon - AFP

Comme chaque année, les forces de l'ordre seront vigilantes sur le comportement des automobilistes lors de cette soirée du réveillon avec une hausse des contrôles d'alcoolémie. Eclairage sur la compagnie républicaine de sécurité autoroutière.

"Celui qui conduit, c'est celui qui ne boit pas." Chaque année, c'est le slogan de la soirée de la Saint-Sylvestre après le traditionnel "bonne année", et ce alors que la consommation d'alcool est impliquée dans 30% des accidents mortels en France en 2017. Afin de poursuivre la tendance de l'année 2018, qui a enregistré une baisse de la mortalité routière sur les onze premiers mois, la surveillance sera accrue sur les routes avec de nombreux contrôles.

Tandis que 860 policiers sont mobilisés ce lundi soir sur 204 points de contrôle dans l'ensemble de l'agglomération parisienne, les neuf compagnies républicaines de sécurité spécialisées dans la sécurité autoroutière seront, elles-aussi, sur le pont. "Une vingtaine d'agents de notre unité sera déployée pour notamment tenir les points de contrôle fixes avec les tests d'alcoolémie", note le capitaine Scherer, adjoint de la CRS autoroutière Lorraine-Alsace, qui précise que ces effectifs sont bien supérieurs à ceux d'un soir de semaine classique et même qu'un week-end de forte circulation.

Rappels de bon sens

Contrôles routiers à la sortie des grandes villes - Paris, Marseille, Lyon, Lille, Bordeaux et Metz - et jusqu'aux péages, sur les grands axes et voies rapides, les effectifs des CRS autoroutières vont également renforcer leur présence visuelle sur les axes routiers. "Nous circulons à bord de véhicules sérigraphiés afin d'anticiper des comportements dangereux", poursuit le capitaine rappelant les principes de bons sens.

"Ne pas prendre le volant en cas de consommation d'alcool, ou en cas de consommation de drogue et pour ceux qui vont avoir fait une nuit blanche, même sans avoir consommé de l'alcool, il faut s'assurer d'être en état pour reprendre la route."

Enfin, cette année, l'accent sera également mis sur les contrôles de la vitesse des automobilistes. Un cheval de bataille dans la lutte contre la mortalité routière qui devra se passer, comme depuis plusieurs semaines, des radars fixes. Plus de la moitié des appareils, pris pour cible lors de la mobilisation des gilets jaunes, sont hors d'état de marche.

Justine Chevalier