BFMTV

Les premières images de Redoine Faïd après trois mois de cavale

Redoine Faïd lors de son interpellation à Creil, dans l'Oise, le 3 octobre 2018.

Redoine Faïd lors de son interpellation à Creil, dans l'Oise, le 3 octobre 2018. - BFMTV

Le braqueur fugitif de 46 ans a été arrêté dans le calme lors d'une opération policière de grande ampleur menée en pleine nuit à Creil, dans l'Oise.

C'est la première image de son arrestation. Après trois mois de cavale, Redoine Faïd a été arrêté ce mercredi matin, à Creil, dans l'Oise. Une première image où on voit l'ex-fugitif entouré des forces de l'ordre, visiblement dans le calme. 

Entouré de policiers

Sur cette photo, le braqueur multirécidiviste de 46 ans qui s'était évadé de la prison de Réau le 1er juillet dernier, apparaît vêtu d'une longue tunique blanche.

Il est assis sur le bord d'un lit, entouré de policiers, venus le chercher aux alentours de 4 heures, dans la nuit de mardi à mercredi. Redoine Faïd semble fatigué, et s'est laissé pousser la barbe. 

Le fugitif a été interpellé alors qu'il était en train de dormir dans cet appartement appartenant à une amie, et situé dans le quartier du Moulin, à Creil, non loin de son quartier d'origine. Six autres personnes, dont son frère et son neveu, ont également été arrêtées lors de cette opération. 

Redoine Faïd lors de son interpellation à Creil, dans l'Oise, le 3 octobre 2018.
Redoine Faïd lors de son interpellation à Creil, dans l'Oise, le 3 octobre 2018. © BFMTV

Un pistolet-mitrailleur 

L'interpellation s'est déroulée dans le calme, et ce alors que Redoine Faïd disposait de deux armes de poing, un revolver et un pistolet mitrailleur. Une seconde photo que BFMTV a pu se procurer montre l'arme du fugitif, un pistolet-mitrailleur israélien, de type Uzi. 

L'arme de Redoine Faïd, retrouvée dans l'appartement où a eu lieu son interpellation, le 3 octobre 2018.
L'arme de Redoine Faïd, retrouvée dans l'appartement où a eu lieu son interpellation, le 3 octobre 2018. © BFMTV

Redoine Faïd s'était échappé le 1er juillet dernier de la prison de Réau, en Seine-et-Marne, en quelques minutes à peine, aidé par un commando armé qui avait auparavant pris en otage un pilote d'hélicoptère. 

A.S.