Les forces de l'ordre font face aux manifestants lors de la quatrième journée mobilisation des gilets jaunes à Paris, le 8 décembre 2018
 

Si plusieurs avocats dénoncent des interpellations "abusives" parmi les 2000 effectuées par les forces de l'ordre samedi, le gouvernement préfère évoquer des interpellations "préventives".

Votre opinion

Postez un commentaire