BFMTV

Les cambriolages en forte hausse à Paris au premier semestre

Selon les derniers chiffres du ministère de l'Intérieur, 5701 cambriolages ont été recensés sur les six premiers mois de l'année dans la capitale. Soit une hausse de 18% par rapport à l'an passé.

Il fait bon vivre à Paris pour les cambrioleurs. D’après les derniers chiffres du ministère de l’Intérieur dévoilés par Le Figaro, 5701 cambriolages de résidences principales ont été dénombrés dans la capitale au premier semestre, soit une hausse de 18% par rapport à l’an dernier.

"C'est lié surtout à des départs en vacances en ce moment, des gens qui quittent leur logement. Des habitations qui ne sont pas forcément surveillées", explique sur BFM Paris Nicolas Duquesnel, chef d'Etat major à la préfecture de police de Paris.

cambriolages
cambriolages © BFM Paris

Des cambriolages favorisés par la canicule

Pour éviter les cambriolages pendant la période estivale, la préfecture de police met pourtant en place des opérations "tranquillité vacances" qui permettent aux habitants de signaler leur départ et de mettre en place des patrouilles en leur absence.

Des opérations "dont les gens ne profitent peut-être pas suffisamment", regrette Nicolas Duquesnel. Pour en bénéficier, il suffit de remplir un formulaire, disponible en ligne pour Paris et la petite couronne. 

Dans la capitale, les cambrioleurs auraient aussi profité de la canicule pour passer à l'action. 

"Le facteur canicule fait partie des paramètres parce que les fenêtres sont ouvertes, il y a beaucoup plus de facilités à entrer dans les logements, y compris quand les gens sont présents à leur domicile notamment la nuit", précise Nicolas Duquesnel.

Une baisse au niveau national

Cette augmentation à Paris est d’autant plus inquiétante que la tendance nationale est à la baisse. Sur l’ensemble du territoire, les infractions liées aux vols dans les résidences principales ont diminué de 5,67% au premier semestre, à 104.709.

Le Nord se distingue particulièrement avec une baisse de 16,33%, à 4533 vols. Le Rhône enregistre pour sa part une baisse moindre de 5,9%, à 4210 cambriolages. De leur côté, les cambriolages dans les Bouches-Rhône, département particulièrement apprécié par les cambrioleurs, ont augmenté mais bien moins qu’à Paris avec une hausse de 5,25%, à 5457 vols.
P.L, C. B