BFMTV

Les Balkany "se comportent comme des châtelains à la mairie"

Patrick et Isabelle Balkany sur le perron de l'Elysée en 2008

Patrick et Isabelle Balkany sur le perron de l'Elysée en 2008 - -

TÉMOIGNAGE BFMTV - Un policier municipal de Levallois-Perret affirme que le couple Balkany utilise les fonctionnaires à des fins personnelles.

Alors que la police judiciaire de Paris enquête sur de possibles dérives au sein de la police municipale à Levallois-Perret, dans les Hauts-de-Seine, impliquant notamment le maire Patrick Balkany, le témoignage d'un agent vient accabler le député. Il dénonce le détournement de policiers municipaux à des fins personnelles.

"Le moulin de Giverny ou Marrakech"

L'homme, policier municipal à Levallois-Perret, raconte que la "confusion des genres" a démarré en 2005. Sont concernés "quatre chauffeurs, sur une durée de huit ans, sur plusieurs voyages".

Les destinations ? "L’Assemblée nationale, le moulin de Giverny (Le couple Balkany y possède une propriété, ndlr) … ou Marrakech où le maire a une résidence de vacances", dévoile le fonctionnaire, avant de décrire les us et coutumes du couple Balkany.

"Ils se comportent tels des châtelains dans cet Hôtel de ville (...) On est dans une entreprise familiale, gérée de main de maître par son épouse", assure-t-il.

"Sur la base du volontariat"

Un détournement de fonction qui fait bondir le Syndicat national des policiers municipaux- FO.

"Le député-maire ne doit pas utiliser les policiers municipaux n’importe comment. Si Monsieur Balkany veut un chauffeur, il se paye un chauffeur en qualité de député. Les policiers municipaux ne sont pas là pour servir un député", rappelle Frédéric Foncel.

Du côté du clan Balkany, on relativise. Ces attaques ne viennent que d'un syndicat minoritaire. Pour l'entourage du maire, il n'y a pas de détournement: ces policiers ont été détachés sur la base du volontariat, pour assurer notamment la sécurité de Patrick Balkany. Et de répéter qu'il ne faut pas être dupe du calendrier, à cinq mois des municipales.