BFMTV

Le "Violeur de la Sambre" a "un profil psychologique de pervers"

Dino Scala, soupçonné d'avoir commis, principalement dans le Nord, une quarantaine de viols et d'agressions sexuelles

Dino Scala, soupçonné d'avoir commis, principalement dans le Nord, une quarantaine de viols et d'agressions sexuelles - -

Un psychiatre estime qu'il est tout à fait possible que Dino Scala, un prédateur sexuel qui aurait commis une quarantaine de viols dans le Nord et en Belgique, ait été socialement intégré "tout en étant un grand criminel".

Il a reconnu une quarantaine de viols. Dino Scala, le "violeur de la Sambre", un homme âgé de 57 ans résidant à Pont-sur-Sambre, a été interpellé lundi et mis en examen. Il a reconnu des viols et des agressions sexuelles dans le Nord et en Belgique dont les plus anciens remontent à la fin des années 1980.

Selon le procureur de Valenciennes Jean-Philippe Vicentini, le suspect "évalue le nombre de ses victimes à une quarantaine". Mais cela pourrait aussi bien être "une cinquantaine", selon les enquêteurs. Le suspect a été confondu par son ADN et arrêté grâce à des images de son véhicule filmé par une caméra de surveillance sur les lieux d'une agression en Belgique.

Un "profil à la Dexter"

Pour Maurice Bensoussan, président du Syndicat des psychiatres français, il est tout à fait possible de vivre dans le mensonge pendant une trentaine d'années tout en passant pour un individu ordinaire et affable. "Masquer des choses, mentir, s'adapter en apparence tout en ayant un fonctionnement pervers est choquant mais n'est pas quelque chose de nouveau", indique-t-il à BFMTV.

Guillaume Groult, technicien de la police scientifique, partage la même analyse et considère que le violeur présumé relève d'un "profil à la Dexter", du nom de cette série télévisée mettant en scène un tueur en série qui, au quotidien, est un homme au-dessus de tout soupçon. "C'est quelqu'un qui est intégré dans sa vie communautaire, qui apparaît bien sous tous rapports. On ne recherche pas ce genre d'individu", pointe-t-il pour BFMTV

"On peut être intégré tout en étant un grand criminel"

Une image de "docteur Jekyll et Mr. Hyde" qu'évoque Maurice Bensoussan. Dino Scala, agent d'entretien, est marié, père de trois enfants et a été entraîneur et président du club de football local. "Il apparaît comme quelqu'un d'intégré, un bon voisin, un entraîneur sportif, et un 'Monsieur tout le monde' tant qu'il n'est pas découvert. Ces alternances de personnalité ont souvent défrayé l'Histoire mais existent toujours."

"Il fonctionne par secteur: une adaptation à des règles de la société derrière une vie pulsionnelle de dissimulations, de mensonges et de stratégies pour ne pas se faire démasquer, poursuit le psychiatre. On est sur un profil psychologique de pervers. Et on peut tout à fait être intégré socialement tout en étant un grand criminel."

Céline Hussonnois-Alaya