BFMTV

Le rappeur Mister You fait de la pub pour le cannabis vendu à Villejuif

Mister You

Mister You - Capture d'écran YouTube - Mister You Officiel

Le rappeur a publié plusieurs vidéos sur le réseau social Snapchat dans lesquelles il présente ses achats effectués au stade Gabriel-Thibault, connu pour son trafic de drogue.

Mister You fait de la publicité pour le cannabis vendu dans le Val-de-Marne. Par le biais de plusieurs vidéos publiées sur son compte Snapchat samedi, le rappeur de 34 ans expose ses achats effectués au stade Gabriel-Thibault de Villejuif, qu'il cite nommément. Le lieu est connu pour le deal qui s'y organise.

"Spéciale dédicace pour Caliweed, la famille, dans le 9-4 gros, Villejuif, à Sevran aussi", déclare-t-il dans la première de ces vidéos, repérées par Le Parisien. Après avoir publié une photo indiquant le nom du stade et donné les horaires d'ouverture du trafic, il présente ses achats: plusieurs échantillons de cannabis, dans des boîtes à l'emballage soigné sur lesquelles apparaît l'adresse du point de vente.

"Deux infractions peuvent être retenues"

Selon Le Parisien, cette publicité pourrait coûter cher à Mister You, qui a connu le succès en pleine cavale face aux forces de l'ordre. Calvin Job, avocat au barreau de Paris, détaille que "deux infractions peuvent être retenues":

"Selon l’article L 3421-4 du code de la Santé publique, qui interdit la provocation ou le trafic de stupéfiant, il encourt cinq ans d’emprisonnement et 75.000 euros d’amende. Une peine aggravée si des mineurs sont touchés." Il s'expose aussi à "la détention de produit stupéfiant, pour lequel il risque dix ans d’emprisonnement et 75.000 euros d’amende, selon l’article 222-37 du code pénal."

Lutte contre les trafiquants 

Comme le détaille le quotidien, ce coup de pub intervient alors que la municipalité de Villejuif s'est lancée dans une guerre contre les trafiquants de drogue.

Le maire LR Franck Le Bohellec a mobilisé près de 50 CRS il y a une semaine afin de lutter contre le deal, qui voit ses prix chuter dans la commune. Le journal rapporte que la voiture de l'édile et plusieurs véhicules de police ont été brûlés récemment et que des poteaux mis en place pour installer des caméras de surveillance ont été sciés en fin d'année 2018. 

Benjamin Pierret