BFMTV

Le procès des attentats de janvier 2015 ne reprendra pas avant le 12 novembre

Au procès de Charlie Hebdo au tribunal de Paris, le 16 septembre 2020

Au procès de Charlie Hebdo au tribunal de Paris, le 16 septembre 2020 - Benoit PEYRUCQ © 2019 AFP

Trois des dix accusés du procès des attentats contre Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher en janvier 2015 ont été testés positifs au coronavirus.

Le verdict était prévu initialement pour le 13 novembre. Le procès des attentats contre Charlie Hebdo et l'Hyper Cacher a été interrompu en début de semaine et ne reprendra pas avant le 12 novembre, au moins, selon une source judiciaire.

Le procès des 14 accusés de ces attaques perpétrées entre les 7 et 9 janvier 2015 a été interrompu lundi en raison de la contamination au coronavirus de trois de ces dix accusés installés dans le box de la cour d'assises spéciales. Un des accusés comparaissant libre, trois autres étant absents.

Tout est parti du principal suspect Ali Riza Polat jugé pour "complicité" dans ces attentats qui a été testé positif au Covid-19 samedi dernier. Le procès était alors interrompu depuis mercredi 28 octobre. Dans le week-end, les neuf autres ont été testés et trois résultats sont revenus positifs. Les autres accusés, négatifs, vont toutefois subir un nouveau test jeudi.

En fonction de ces résultats, une date d'audience pourra alors être fixée mais pas avant le 12 novembre. Le procès des attentats de janvier 2015 avait connu une première alerte lors de la 17e journée d'audience. Un des accusés Mickaël Pastor Alwatik présentait alors un état fiévreux, nécessitant l'interruption des débats. Ses résultats au Covid-19 était revenu négatif, le procès avait pu reprendre le lendemain.

Justine Chevalier avec Alexandra Gonzalez