BFMTV

Le pape accepte la démission de l'ambassadeur du Vatican en France, accusé d'agressions sexuelles

Luigi Ventura à Lourdes en novembre 2012. - REMY GABALDA / AFP -

Luigi Ventura à Lourdes en novembre 2012. - REMY GABALDA / AFP - - -

Le représentant du Pape en France, âgé de 75 ans, est visé par plusieurs plaintes pour "agressions sexuelles", notamment pour des "mains aux fesses ou d'autres attouchements sexuels" survenus pendant des cérémonies officielles à la mairie de Paris. Le Pape Français a accepté sa démission "pour raison d'âge".

Le pape François a accepté la démission pour "limite d'âge" de l'ambassadeur du Vatican en France, l'Italien Mgr Luigi Ventura, accusé d'agressions sexuelles à Paris et dont le Saint-Siège avait levé l'immunité diplomatique, a annoncé mardi la nonciature apostolique.

"Sa Sainteté le Pape François a accepté la démission de sa charge de nonce apostolique en France (...) pour raison d'âge (75 ans le 9 décembre 2019)", affirme un communiqué de la nonciature adressé à la Conférence des évêques de France (CEF).

Luigi Ventura rentré en Italie

Cette procédure de démission, attendue, est classique quand l'âge de la retraite canonique (75 ans) est atteint. Luigi Ventura est déjà rentré en Italie depuis plusieurs semaines, selon une source proche du dossier.

Le nonce est visé par les plaintes de quatre hommes, dont trois au moins l'accusent d'attouchements sexuels. Il avait été entendu par la police judiciaire française début avril et s'était rendu à des confrontations avec plusieurs de ces plaignants fin mai, au cours desquelles il avait nié les faits.

Le 8 juillet, - une première dans l'histoire moderne de la diplomatie vaticane-, le Saint-Siège avait levé l'immunité de Mgr Ventura, rendant possible d'éventuelles poursuites judiciaires.

L'affaire avait éclaté en février avec la révélation de l'ouverture d'une enquête par le parquet de Paris, dans un contexte de multiples scandales sexuels touchant l'Eglise catholique.

Des "mains aux fesses" à la mairie de Paris

La mairie de Paris avait signalé au parquet qu'un jeune cadre municipal s'était plaint d'attouchements répétés du nonce apostolique - des "mains aux fesses" - lors d'une cérémonie des voeux aux autorités diplomatiques en janvier à l'hôtel de Ville.

Deux autres plaignants s'étaient ensuite manifestés et avaient relaté des faits similaires en 2018. Ces trois hommes ont été entendus par les enquêteurs. Une quatrième plainte a été déposée par un autre homme. Selon une source proche du dossier interrogée mardi, l'enquête est toujours en cours.

Diplomate de carrière du Vatican, Mgr Ventura occupait le poste de nonce apostolique depuis 2009 à Paris. Il était à ce titre chargé des relations du Saint-Siège avec les autorités françaises d'une part et avec les évêques de France d'autre part.

En attendant la nomination de son successeur, la direction de la nonciature est assurée par le premier conseiller Andrea Ferrante, souligne la nonciature dans le communiqué.

Jeanne Bulant avec AFP