BFMTV

Le Défenseur des Droits demande l'interdiction du flashball lors des manifestations

Le Défenseur des Droits recommande l'interdiction du flashball lors des manifestations et demande un moratoire général sur son usage, quel qu'en soit le contexte, au vu de la "gravité des lésions" qu'il peut causer. 

Le Défenseur recommandait jusqu'à présent de ne pas utiliser le flashballlors de manifestations publiques "hors cas très exceptionnels" définis "strictement". Constatant que ses réserves n'ont pas été prises en compte dans le nouveau cadre d'emploi de cette arme, le Défenseur demande désormais qu'elle ne soit plus utilisée "dans un contexte de manifestation publique".

Le débat relancé

Dans la nuit du 13 au 14 juillet, vers 2h du matin, un adolescent qui sortait de la mosquée d'Argenteuil a été touché par un tir de flashball alors qu'il s'amusait à lancer des pétards. Un rapport médical de l'incident a fait état de nombreuses blessures sur le testicule droit, qu'une opération chirurgicale a permis de sauver.

Au cours de cette même nuit, Tarik, 26 ans, aurait été touché par un tir occasionnant une blessure sévère aux Ulis (Essonne). C'était suite à ces deux incidents que le Défenseur a relancé le débat sur l'usage de cette arme non-létale.

Q.D. avec AFP