BFMTV

Le concepteur de "l'escroquerie du siècle" arrêté

Des liasses de billets (photo d'illustration)

Des liasses de billets (photo d'illustration) - AFP

Le principal suspect de fraude à la taxe carbone a été arrêté vendredi, rapporte Europe 1. Il est accusé d'avoir détourné quelque 156 millions d'euros de TVA.

L'inventeur de la fraude à la taxe carbone a été arrêté. En fuite depuis deux ans, Grégory Zaoui est accusé d'avoir détourné quelque 156 millions d'euros de TVA qui auraient dû rentrer dans les caisses de l'Etat. Il a été interpellé à sa descente d'avion à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle vendredi et placé en détention en région parisienne, révèle ce lundi Europe 1.

"L'escroquerie du siècle"

Elle avait été baptisée "l'escroquerie du siècle". La fraude à la taxe carbone avait permis à de nombreux malfaiteurs dans les années 2000 de détourner près de 2 milliards d'euros de TVA en France. Cette escroquerie consistait à acheter des quotas de CO2 hors taxe dans un pays de l'Union européenne, puis de les revendre en France à un prix incluant la TVA, mais sans jamais la reverser à l'Etat. Au niveau européen, les montants pourraient s'élever jusqu'à 5 milliards d’euros. Un butin gigantesque que la justice peine à récupérer.

Grégory Zaoui, âgé de 41 ans, était en cavale depuis deux ans aux Etats-Unis puis en Israël. En juillet 2014, alors qu'il répondait aux convocations de la justice, il avait quitté précipitamment la France. La justice lui réclamait 6 millions d’euros de caution pour le laisser libre sous contrôle judiciaire. Sous le coup d'un mandat d’arrêt international, il a été emmené vendredi directement dans le bureau des juges financiers.

Sa compagne incarcérée

Mis en examen dans le dossier "Crépuscule", du nom de sa société fantôme, Grégory Zaoui aurait décidé de rentrer de son exil pour s'expliquer sur les accusations qui pèsent contre lui. Les juges d'instruction étaient favorables à son maintien en liberté, mais le parquet financier a requis son incarcération, estimant qu'il n'avait pas respecté son contrôle judiciaire.

Son nom est également cité dans un autre dossier portant sur plus de 300 millions d'euros détournés. Dans le cadre cette affaire et toujours selon Europe 1, la compagne de Grégory Zaoui a été incarcérée il y a trois semaines.

C.H.A.