BFMTV

Le bijoutier niçois sera jugé "devant Dieu", estime la sœur de la victime

BFMTV

Alexandra Asli, la sœur du jeune homme abattu par le bijoutier niçois condamné à cinq ans de prison avec sursis, regrette que sa famille ait été "salie" durant le procès.

La cour d'assises des Alpes-Maritimes a condamné jeudi à cinq ans de prison avec sursis Stephan Turk, le bijoutier niçois qui avait abattu en 2013 Antony Alsi, un jeune homme qui venait de braquer sa boutique. Une peine conforme aux réquisitions.

"Que la légitime défense ne soit pas reconnue"

Pour Alexandra Asli, la sœur de la victime, ce verdict est satisfaisant.

"Pour moi, j'ai gagné, témoigne-t-elle pour BFMTV. J'attendais pas à ce qu'il aille en prison, je m'attendais juste à ce que la légitime défense ne soit pas reconnue, ça a été le cas. Il a voulu tuer volontairement, ça me suffit."

Le septuagénaire était jugé pour homicide volontaire et a finalement été condamné pour violence volontaire avec arme ayant entraîné la mort sans intention de la donner. L'avocate générale avait retenu l'intention d'homicide de Stephan Turk qui avait ouvert le feu vers le scooter sur lequel s'enfuyaient les deux jeunes hommes qui venaient de braquer son commerce. Le bijoutier ne fera pas appel.

"Il aura son jugement devant le bon Dieu"

Alexandra Asli regrette que sa famille ait été "beaucoup salie" durant le procès. "Je suis restée digne parce qu'on est une famille comme ça. On est des gens comme tout le monde." Et assure avoir abordé le procès avec dignité. "On ne l'a pas insulté, on ne l'a pas regardé mal, je suis passée à côté de lui, ce matin, (jeudi, NDLR) devant un café, je ne l'ai même pas regardé." Et s'en remet à la justice divine.

"Je suis très croyante, il l'est aussi monsieur Turk. Il aura son jugement devant le bon Dieu."

Si la jeune femme s'était dite un peu plus tôt "soulagée parce qu'on a réussi à prouver qu'il n'y avait pas légitime défense", elle a fait part de ses inquiétudes pour ses proches. "Maintenant, ça va être difficile d'annoncer à ma mère qu'il ne va pas en prison, pour une maman, c'est compliqué".

C.H.A.