BFMTV

Lagarde sur l'affaire Tapie: "j'ai toujours agi conformément à la loi"

La directrice générale du FMI Christine Lagarde, mercredi 19 mars à la sortie de sa confrontation avec Stéphane Richard par les magistrats de la CJR.

La directrice générale du FMI Christine Lagarde, mercredi 19 mars à la sortie de sa confrontation avec Stéphane Richard par les magistrats de la CJR. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Une confrontation a opposé mercredi l'ancienne ministre de l'Economie et son ex-directeur de cabinet, Stéphane Richard, dans l'affaire de l'arbitrage qui a mis fin au litige sur la vente d'Adidas.

Christine Lagarde l'a réaffirmé mercredi: dans le dossier de l'arbitrage qui a mis fin au litige entre Bernard Tapie et le Crédit lyonnais sur la vente d'Adidas, elle a "toujours agi (...) conformément à la loi".

Placée sous le statut de témoin assisté dans cette affaire, l'ex-ministre s'exprimait à l'issue d'une confrontation devant les magistrats de la Cour de justice de la République avec son ancien directeur de cabinet Stéphane Richard.

Cette audition a permis à Christine Lagarde "de confirmer [ses] déclarations précédentes dans un climat serein et courtois", a-t-elle affirmée à sa sortie. Selon l'ancienne ministre, la confrontation a "démontré qu'[elle] a toujours agi dans l'intérêt de l'Etat et conformément à la loi".

"Elle gouvernait, il exécutait"

"Elle gouvernait, il exécutait", a-t-on à l'inverse affirmé dans l'entourage de Stéphane Richard, désormais patron d'Orange. Selon cette source, "Christine Lagarde a reconnu avoir pris les décisions" tandis que "Stéphane Richard les a loyalement mis en oeuvre".

dossier :

Affaire Tapie

M. T. avec AFP