BFMTV

La Seyne-sur-Mer: le client qui est intervenu raconte comment il a maîtrisé l'assaillante

Sébastien, un client du magasin qui a désarmé l'assaillante de La Seyne-sur-Mer

Sébastien, un client du magasin qui a désarmé l'assaillante de La Seyne-sur-Mer - BFMTV

Il passait en caisse au moment où une femme a agressé deux personnes au cutter ce dimanche dans un supermarché du Var. Avec l'aide d'autres personnes, il est parvenu à la désarmer.

Il a assisté à toute la scène et a même aidé à maîtrisé l'assaillante. Sébastien, un client du supermarché Leclerc de La Seyne-sur-Mer, dans le Var, était présent ce dimanche matin lorsqu'une femme, cliente habituelle du magasin, a blessé deux personnes au cutter, un client et une caissière. Il fait le récit de l'agression.

"J'ai vu un monsieur partir à la renverse avec une caissière en train de se faire agresser par une dame habillée en noir, témoigne-t-il pour BFMTV. J'ai cru qu'ils se disputaient au début pour une place de caisse, mais non. Finalement je suis allée sur place, le monsieur était en sang. Il s'est pris un coup de cutter dans la cuisse, c'est ce que j'ai vu au premier regard."

"Un employé du magasin lui a enlevé le cutter de la main"

Sébastien, un électricien de Saint-Mandrier, une commune à quelques kilomètres de La Seyne-sur-Mer, passait en caisse au moment de l'attaque. Il est rapidement intervenu.

"J'ai maîtrisé le poignet de la femme qui tenait le cutter, un employé du magasin lui a enlevé le cutter de la main, l'a désarmé. On l'a maîtrisée jusqu'à ce qu'un autre personnel du magasin soit arrivé pour la maintenir. D'autres clients ont maintenu aussi cette personne, avec un caddie notamment. Et après les services de police ont fait leur travail."

"Elle a pas nié, elle baissait la tête"

Le jeune homme a assuré à l'AFP que l'auteure des coups de cutter, à la voix "très douce", "était paniquée, elle avait peur, elle savait pas ce qui lui arrivait (...) elle avait plus de force, plus rien".

"'Pourquoi t'as fait ça?' je lui ai demandé. Elle a pas répondu", raconte-t-il encore. L'homme blessé "se tenait la cuisse, il était en sang et il a dit 'elle a crié 'Allahou akbar' et elle m'a fait ça!' elle a pas nié, elle baissait la tête", a-t-il poursuivi.

Connue pour "invectiver régulièrement" les employés

Une expertise psychiatrique a été ordonné sur cette jeune femme titulaire d'une carte d'adulte handicapé physique à 80% en raison de problèmes à la hanche. L'auteure de l'agression était connue de la direction du Leclerc pour "invectiver régulièrement ses employés pour des motifs insignifiants", selon une source proche du dossier.

"Plusieurs témoins rapportent qu'elle a dit que c'était Allah qui lui demandait de faire ça, qu'ils étaient tous des mécréants, et qu'elle voulait que la police la tue", a indiqué Bernard Marchal, procureur de Toulon.

C.H.A.