BFMTV
Police-Justice

La Réunion: le gouvernement autorise la pêche de requins dans la réserve

Manifestation à Saint-Leu le 19 avril 2015 arès la mort d'Elio

Manifestation à Saint-Leu le 19 avril 2015 arès la mort d'Elio - Richard Bouhet - AFP

Les requins tigres et bouledogues pourront désormais être pêchés dans la réserve naturelle de la Réunion.

Le décès d'Elio, jeune champion de surf de 13 ans tué par un requin bouledogue, a suscité l'émoi de l'île de la Réunion. La ministre des Outremer, George Pau-Langevin, est sur place ce vendredi et consacre cette journée à la crise des requins. 

Le gouvernement a donné son feu vert à la pêche de requins tigres et bouledogues jusque dans la réserve naturelle marine de La Réunion, pour réduire les risques d'attaques de squales sur l'île.

J'ai annoncé à #LaReunion une augmentation des crédits consacrés à la réduction du risque requin (1 millions d'€ par an sur 2015-2020).
— George Pau-Langevin (@Pau_Langevin) 24 Avril 2015

L'augmentation des captures de requins par des professionnels sera encadrée et ciblée exclusivement sur les "tigres" et les "bouledogues".
— George Pau-Langevin (@Pau_Langevin) 24 Avril 2015

Un budget augmenté

"Le budget consacré aux actions financées par l'Etat dans le cadre du plan requin sera porté de 650.000 euros à 1 million d'euros, soit 6 millions d'euros sur la période 2015-2020", annonce par ailleurs le ministère de l'Outremer dans un communiqué.

La ministre des Outremer, George Pau-Langevin a annoncé "huit initiatives" pour limiter le risque.

Parmi celles-ci, "l'Etat accompagnera financièrement les communes dans leurs investissements comme les +vigies requin renforcées+, les filets de protection, voire d'autres techniques si leur efficacité est démontrée". "L'objectif est de mettre en place au plus vite, et en tout état de cause dès cette année, un site sécurisé à Saint-Paul, et d'accélérer la réalisation des projets de Saint-Pierre, de Saint-Leu et de Trois-Bassins", explique le ministère.

50% de sorties de pêche supplémentaires

L'Etat s'engage en outre à "augmenter de 50% les sorties en mer dans le cadre de 'Cap Requins', programme ciblé de pêche de requins-tigres et bouledogues réalisée par des professionnels". "Cette pêche sera autorisée par le préfet à l'intérieur de la Réserve naturelle marine", précise le ministère, ajoutant qu'"elle ne correspond cependant en aucun cas à une éradication qui est irréaliste et contraire aux engagements de la France en faveur de la biodiversité".

La Réserve marine de #LaReunion ne sera en aucun cas remise en cause et les conditions de pêche sous-marine ne sont pas étendues.
— George Pau-Langevin (@Pau_Langevin) 24 Avril 2015

Une réserve naturelle qui fait débat

Les surfeurs estiment que les requins se rapprochent des côtes en raison de la présence de cette réserve naturelle marine qui héberge plus de 3.500 espèces sous-marines. 

"C'est une très jeune réserve. Elle n'a que huit ans. Il ne faut pas anéantir le travail déjà abattu", avait tenté de défendre son directeur, Fabien Métayer, dans les colonnes du Parisien. La réserve est aujourd'hui l'objet de nombreuses critiques et un cocktail molotov a été retrouvé à l'entrée du siège la semaine dernière.

L'attaque qui a coûté la vie à Elio est la 16e - et 7e mortelle - depuis 2011 sur l'île. Avant la recrudescence d'attaques, la Réunion comptait 17 écoles de surf, contre une seule aujourd'hui. Les licenciés sont passés de 1.600 à 400 en quatre ans.

A. D.