BFMTV

La piste de la strangulation envisagée après la mort de deux jeunes gens à Rouen

Deux corps ont été retrouvés au rez-de-chaussée d'un appartement du centre-ville de Rouen.

Deux corps ont été retrouvés au rez-de-chaussée d'un appartement du centre-ville de Rouen. - Capture Google Street View

Un homme et une femme de 31 et 24 ans ont été retrouvés morts dimanche à Rouen, recouverts d’un drap. Les enquêteurs étudient la piste de la strangulation.

La mort des deux jeunes gens ressemble à une mise en scène. Les corps d’un homme et d’une femme ont été retrouvés, côte à côte dimanche soir, à Rouen, recouverts d’un drap, au domicile de la jeune fille.

Inquiet de ne pas avoir de nouvelles de ses amis, un proche de la jeune fille a fait la macabre découverte en se rendant au domicile de cette dernière. Sur place, les enquêteurs n’ont pas trouvé de traces de sang, seulement des traces de coups. Paris-Normandie évoque de nombreux hématomes et des visages tuméfiés.

Selon le quotidien local, les deux victimes ont été identifiées. Il s’agit d’un jeune homme de 31 ans, infirmier en pédiatrie aux urgences du CHU de Rouen. La jeune femme avait quant à elle 24 ans, sans emploi au moment des faits, elle avait travaillé au sein de la Direction régionale de l’équipement, de l’aménagement et du logement (Dreal) comme assistante de direction.

"Plus de questions que de réponses"

D’après Ouest-France, les deux victimes, qui ne vivaient pas en couple, avaient passé la soirée de samedi à dimanche dans plusieurs établissements de la ville avant de rentrer.

Leur mort soulève bien des interrogations pour les enquêteurs, le procureur Jean-François Bohnert évoque "une situation atypique", avec "plus de questions que de réponses", rapporte le quotidien. L’enquête a été confiée au service régional de la police judiciaire de Rouen, les autopsies ne devraient pas avoir lieu avant mercredi, des tests toxicologiques doivent aussi être menés. 

Carole Blanchard