BFMTV

"L'homosexualité est une abomination": la condamnation de Boutin annulée en cassation

Christine Boutin lors d'une manifestation de la "Manif Pour Tous" le 5 mai 2013 à Rennes

Christine Boutin lors d'une manifestation de la "Manif Pour Tous" le 5 mai 2013 à Rennes - JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

La cour de cassation a annulé mardi la condamnation de Christine Boutin pour "provocation à la haine ou à la violence". Dans un entretien à la revue Charles paru en avril 2014, l'ancienne ministre avait avait affirmé que "l'homosexualité est une abomination. Mais pas la personne. Le péché n'est jamais acceptable, mais le pêcheur est toujours pardonné". 

Mardi, la cour de cassation a annulé sa condamnation à 5000 euros d'amende sans ordonner de nouveau procès. Elle a jugé que ces propos ne relevaient pas du délit de "provocation publique à la haine ou à la violence".

"Je suis heureuse d'être blanchie par cet arrêt de la plus haute cour française", a réagi Christine Boutin. "Je suis surtout satisfaite de constater que la Cour de cassation a confirmé que la liberté d'expression et la liberté de conscience existaient toujours dans notre pays", a-t-elle ajouté. 

A. K. avec AFP