BFMTV

L'homme au slip et à la pelle estime avoir vécu "un préjudice moral"

Un habitant évacue Allain Bougrain-Dubourg alors qu'il se fait agresser

Un habitant évacue Allain Bougrain-Dubourg alors qu'il se fait agresser - Gaizka Iroz - AFP

Il dit avoir perdu neuf kilos en quelques semaines après avoir été la star des réseaux sociaux quand il était apparu en slip en brandissant une pelle, lors d'une altercation avec des défenseurs des oiseaux. Il s'est confié pour la première fois juste avant l'ouverture de son procès.

Il dit avoir subi un préjudice. Une peine de trois mois de prison avec sursis a été requise jeudi par le Parquet de Dax à l'encontre de Jean-Marc Dutouya, un chasseur jugé pour violences contre des membres de la Ligue de protection des oiseaux (LPO) et devenu, à son insu, "l'homme à la pelle et en slip", dont l'image a fait le tour du monde. Il risque également une amende de 400 euros, le retrait de son permis de chasse de six à douze mois et la "confiscation de la désormais célèbre pelle". 

"Les images sur les réseaux sociaux m'ont fait souffrir"

Jean-Marc Dutouya ne s'était encore jamais exprimé. Son fils, agriculteur dans les Landes, avait évoqué à RMC le "dépit" de son père après l'altercation. Peu avant l'audience, Jean-Marc Dutouya s'est confié à Sud-Ouest. Il a assuré être sorti meurtri de cet incident. 

"J'estime que j'ai vécu un préjudice physique et moral et les images sur les réseaux sociaux m'ont fait souffrir. Je n'en ai pas vu beaucoup, je n'ai pas Internet, mais ce que j'ai vu m'a suffi."

D'innombrables détournements

Le 9 novembre 2015, une demi-douzaine de membres de la Ligue de protection des oiseaux (LPO), avaient pénétré dans un champ du village landais d'Audon, dans les Landes, pour détruire plusieurs matoles, des pièges pour capturer des petits oiseaux vivants, afin de dénoncer le braconnage de pinsons, une espèce protégée. Ces militants et les journalistes les accompagnant avaient alors été violemment pris à partie par les propriétaires, certains avaient pris des coups de pelle tandis que la mère de Jean-Marc Dutouya, 86 ans, avait été bousculée. 

Les images de Jean-Marc Dutouya, en slip, brandissant une pelle face aux militants LPO, avaient enflammé les réseaux sociaux par d'innombrables détournements. Ce dernier avait d'ailleurs porté plainte pour atteinte à l'image et violation de propriété privée. 

"J'ai perdu neuf kilos en quelques semaines"

Jean-Marc Dutouya a assuré au quotidien régional avoir très mal vécu cette exposition médiatique.

"Aujourd'hui, je suis très calme, mais quand ça m'est arrivé, je n'ai plus fermé l'œil pendant dix jours, nous étions tous sous calmants. J'ai perdu neuf kilos en quelques semaines."

Céline Hussonnois-Alaya