BFMTV

L'état de santé de Schumacher toujours critique mais stable

L'état de santé de Michael Schumacher reste critique mais stable, a annoncé sa famille. Sur cette photo, l'ancien champion de Formule 1 à skis en 2004.

L'état de santé de Michael Schumacher reste critique mais stable, a annoncé sa famille. Sur cette photo, l'ancien champion de Formule 1 à skis en 2004. - -

Dans le coma depuis six jours, le champion de F1 est toujours dans un état critique mais stable.

L'état de santé de Michael Schumacher est toujours critique mais stable, a annoncé le porte-parole de sa famille samedi midi, six jours après un accident de ski qui l'a plongé dans le coma.

Sabine Kehm a par ailleurs indiqué que la caméra fixée sur le casque de l'ancien pilote de Formule 1 a été donnée volontairement aux enquêteurs par la famille, et non pas saisie.

"Seule la santé de Michael compte"

"Que cela ait dû être fait contre la volonté de la famille (comme l'ont affirmé certains médias, ndlr) est faux", a souligné la porte-parole, selon laquelle "seule la santé de Michael compte pour sa famille".

Selon Sabine Kehm, "en accord avec les médecins qui s'occupent de Michael au CHU de Grenoble, il n'est pas prévu d'organiser de conférence de presse avant lundi". Elle a ajouté qu'"en accord avec les médecins qui s'occupent de Michael au CHU de Grenoble, il n'est pas prévu d'organiser de conférence de presse avant lundi".

"Nous insistons également sur le fait que toute information sur sa santé n'émanant pas de ses médecins ou de la direction de l'hôpital doit être considérée comme nulle et pure spéculation", a encore dit la porte-parole, demandant aux médias de "respecter la vie privée de la famille".

Le fils de Schumacher interrogé

Des gendarmes s'étaient rendus vendredi après-midi à l'hôpital de Grenoble pour entendre le fils du septuple champion du monde et un de ses amis, tous deux présents lors du drame. D'autres proches ont été entendus en fin de semaine.

Dans l'hypothèse où la caméra filmait bien la descente du champion allemand, qui skiait avec son fils Mick, 14 ans, et des amis, on ignore encore si ces images sont exploitables ou trop endommagées par la violence du choc.

A. K. avec AFP