BFMTV

Soigner avec des cellules souches, la spécialité du service où serait traité Schumacher à Paris

A l'hôpital Pompidou, le service du docteur Philippe Menasché est spécialisé dans la thérapie cellulaire.

Près de six ans après son grave accident de ski, le septuple champion du monde allemand de Formule 1 Michael Schumacher a été pris en charge à l'hôpital européen Georges-Pompidou à Paris lundi après-midi pour "un traitement dans le plus grand secret", rapportait Le Parisien

Secret médical oblige, la teneur du traitement suivi par l'ancien champion au sein du service de thérapie cellulaire du docteur Philippe Menasché reste inconnue. Toutefois, le quotidien francilien croyait savoir que Michael Schumacher devait être soigné pour une insuffisance cardiaque.

"Régénérer les cellules lésées" 

Invité sur notre antenne, le cardiologue Alain Ducardonnet détaille toutefois les travaux réalisés dans cette structure. 

"C’est un service de chirurgie cardiaque, on s’y occupe du cœur. Dans les années 2000, Philippe Menasché, qui est chirurgien, a eu l’idée de travailler sur les cellules souches et de se dire ‘on va essayer de redonner de la vie aux zones victimes d’un infarctus’. Il va appliquer les cellules souches directement dans le cœur", explique-t-il.

Puis, au fil des recherches, le traitement s'est affiné. "Le vrai tournant, c'est après. Il s’est dit que cela ne marchait pas bien, du coup il va injecter les cellules souches directement dans la circulation générale. Là, ces cellules souches qui vont en fait dans la rate et dans le poumon, ont donné un effet positif sur le cœur. Donc, la conclusion, c’est qu’il y avait des substances secrétées par ces cellules et qui allaient dans les zones lésées, des zones inflammatoires", poursuit Alain Ducardonnet. 

Selon lui, cette méthode sert à "aller diminuer l’inflammation, voire régénérer des cellules lésées." Elle est également utilisée "dans d’autres organes, notamment dans le cerveau chez les très grands prématurés, où il y a des lésions cérébrales" conclut-il. 

Hugo Septier