BFMTV

L'avocat des parents de Vincent Lambert: "Rachel Lambert n'a pas la neutralité requise"

Le juge des tutelles de Reims a confié jeudi matin la tutelle de Vincent Lambert, en état végétatif depuis 2008, à sa femme Rachel Lambert, favorable à l'arrêt des soins. Les parents, qui souhaitent à l'inverse voir leur fils maintenu en vie, ont décidé de faire appel de la décision.

Leur avocat, Me Jean Paillot, a confirmé sur BFMTV jeudi soir leur choix. "Rachel Lambert n'a pas la neutralité requise, pas le recul sur la situation", a-t-il dénoncé, ajoutant que "n'importe quelle personne nommée tuteur ne peut pas résider à 300 km de la personne".

"Nous allons demander en appel que la décision de tutelle soit maintenue, mais qu'elle soit confiée à, par exemple, l'Udaf (Union départementale des associations familiales, Ndlr), qui me semble être une personne morale tout à fait neutre par rapport au conflit familial", a-t-il déclaré.

Selon lui, cette décision ne ferme pas la porte à la femme de Vincent Lambert, et permettrait même de faciliter le dialogue entre les deux parties. Me Jean Paillot suggère de laisser "une place adéquate à Rachel Lambert, en tant que 'subrogé-tuteur', comme pourraient l'être également d'autres membres de la famille".

F. H.