BFMTV

L'avocat Collard voulait défendre Génération Identitaire mais...

Me Collard dit comprendre les préoccupations du groupuscule Génération Identitaire.

Me Collard dit comprendre les préoccupations du groupuscule Génération Identitaire. - -

L'avocat Me Collard ne défendra pas les membres du groupuscule d'extrême-droite Génération Identitaire à cause de son mandat de député.

Gilbert Collard, ténor du barreau et député FN, ne défendra pas les quatre membres du groupuscule d'extrême-droite Génération Identitaire, mis en examen après avoir occupé illégalement le chantier d'une mosquée à Poitiers.

La rumeur avait bruissé sur internet après que l'agence de presse d'extrême-droite Novopress indique que le groupuscule avait demandé à Me Collard d'assurer sa défense.

"Je leur ai répondu que je ne pourrais pas être leur avocat à cause d'une incompatibilité avec mon mandat parlementaire", explique Me Collard à BFMTV.

En effet, le code électoral interdit à tout avocat, lorsqu'il est investi d'un mandat de député, de plaider dans des affaires de "crimes ou délits contre la nation, l'Etat et la paix publique ou en matière de presse". Or, comme le rappelle l'avocat Me Eolas sur Twitter, "la provocation à la haine est un délit de presse".

"Il faut être aveugle pour ne pas les comprendre"

L'avocat affirme à BFMTV qu'il les aurait défendu sans hésiter "si le code électoral me l'avait permis, bien que je réprouve leurs méthodes, comme l'occupation illégale d'un lieu. Car chacun a droit à l'avocat qu'il désire".

Cependant, à l'instar de Marine Le Pen, Me Collard dit comprendre leurs préoccupations. "Il faudrait être aveugle pour ne pas les comprendre. D'ailleurs, le sondage du Figaro montre que ce n'est pas une pensée isolée". Ce sondage, paru il y a quelques jours, laisse apparaître que l'image de l'Islam s'est dégradée en France.

"Je m'étonne qu'il n'y ait pas le même traitement pour ceux qui occupent des églises, ou encore ceux qui empêchent par la force les meetings de Marine Le Pen de se tenir", a conclu l'avocat.