BFMTV

L'antisèche actu - La fillette "fantôme" de Berck et le pacte d'avenir pour la Bretagne

-

- - -

Pour être certain d'assurer à la machine à café dès votre arrivée au bureau, ne manquez pas l'antisèche de BFMTV.com. Nous avons sélectionné pour vous les infos dont vous allez entendre parler aujourd’hui.

> La grosse actu - La fillette noyée à Berck-sur-Mer n'avait pas d'existence légale

Adélaïde, la fillette découverte noyée à Berck et sa mère.
Adélaïde, la fillette découverte noyée à Berck et sa mère. © -

La mère d'Adélaïde, la fillette découverte morte noyée à Berck-sur-Mer dans le Pas-de-Calais, a fait disparaître de manière spectaculaire un enfant qui n'existait pas aux yeux de la loi: elle avait accouché chez elle, sans déclarer la naissance.

Selon nos informations, la fillette n’était pas déclarée à l’état civil. La mère dit qu’elle a accouché dans une maternité, mais les enquêteurs ont vérifié et ils n’ont trouvé aucune trace de son passage. La mère avait effectivement menti sur le lieu de son accouchement.

Ce paradoxe vient s'ajouter aux interrogations que suscite cette affaire. Cette inexistence légale n'est qu'un élément parmi d'autres, selon l'expert, et ne dit rien sur le psychisme de la mère. Un autre expert qui a souhaité garder l'anonymat souligne qu'il y a de nombreuses femmes qui ne souhaitent pas d'enfant ou ont des enfants seule, un compagnon absent. Les expertises et l'enquête devront déterminer ce qui l'a poussée à passer à l'acte.

> Le point business - Free déclare la guerre des prix chez les opérateurs 4G

Xavier Niel le PDG de Free.
Xavier Niel le PDG de Free. © -

La guerre des prix se poursuit dans le monde des télécoms. Free a annoncé qu’il proposerait des forfaits téléphoniques 4G à 20 euros par mois, soit le même prix que ses forfaits 3g. Mais une question subsiste : le réseau du quatrième opérateur français sera-t-il opérationnel ? En tout cas, cette annonce a eu pour première conséquence de faire plonger ses concurrents en Bourse quand Iliad, la maison mère de Free, a grimpé de 0,8%.

> L'agenda législatif - Les députés votent mercredi la proposition de loi sur la prostitution

Manifestation à Paris le 29 octobre contre le projet de pénalisation des clients des prostituées.
Manifestation à Paris le 29 octobre contre le projet de pénalisation des clients des prostituées. © -

Les députés se prononcent mercredi sur la proposition de loi visant à pénaliser les clients des prostituées. Ce texte controversé devrait rassembler une majorité "transpartisane" même si la plupart des députés de l'UMP pourraient voter contre.

Avant d'entrer en vigueur, le texte devra cependant franchir l'étape du Sénat qui, a indiqué le ministre des Relations avec le Parlement Alain Vidalies, l'examinera d'ici la fin juin. Si peu de voix contre sont attendues au PS, plusieurs députés pourraient cependant être absents au moment du vote.

Le texte punit l'achat d'actes sexuels d'une contravention de 1.500 euros. En cas de récidive, l'infraction deviendra un délit puni d'une amende de 3.750 euros. Alternative à l'amende ou sanction complémentaire, un "stage de sensibilisation à la lutte contre l'achat d'actes sexuels" est prévu.

> Le Cran publie mercredi le palmarès des villes luttant contre le racisme

Louis-Georges Tin, le président du Cran.
Louis-Georges Tin, le président du Cran. © -

Quelles villes luttent le plus efficacement contre le racisme. Un palmarès publié mercredi par République et Diversité et le Cran devrait aider à éclaircir cette question. Les initiateurs du projet rappellent en préambule du rapport qu'un contexte particulier influence actuellement la société française avec d'une part, la proximité des municipales et, d'autre part, les attaques racistes contre Christiane Taubira.

> L'agenda éco - Le pacte d'avenir pour la Bretagne présenté en Conseil des ministres

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault.
Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault. © -

Le pacte d’avenir pour la Bretagne est prêt. Il sera transmis mercredi au gouvernement, ainsi qu’au Conseil économique et environnemental régional (Ceser) et aux élus du Conseil régional de Bretagne. Des mesures d’urgence (15 millions d’euros en faveur du secteur agroalimentaire, entre autres) ont déjà été annoncées. Mais ce pacte d’avenir devrait poser les bases d’une stratégie plus durable.

D. N.