BFMTV

Taubira: "Ces propos dénient mon appartenance à l'espèce humaine"

La ministre de la Justice Christiane Taubira sur le plateau de France 2

La ministre de la Justice Christiane Taubira sur le plateau de France 2 - -

La ministre de la Justice a reconnu que la couverture de l'hebdomadaire, la comparant à un singe, était "d'une extrême violence". Mais elle assure "encaisser le choc", a-t-elle dit mercredi soir sur France 2.

Invitée du journal télévisé de France 2 ce mercredi soir, la ministre de la Justice Christiane Taubira a réagi pour la première fois à la couverture raciste de l'hebdomadaire Minute, dont elle fait l'objet.

"Il faut reconnaître que ce sont des propos d'une extrême violence" a déclaré d'entrée la ministre, ils "prétendent m'expulser de la famille humaine, ils dénient mon appartenance à l'espèce humaine", a-t-elle poursuivi.

Hausse du racisme en France? "Absolument incontestable"

"J'encaisse le choc, mais c'est violent pour mes enfants", a ensuite fait remarquer la garde des Sceaux. A propos de son refus de porter plainte, elle s'explique: "Je n'ai pas fait profil bas, c'est une dignité assumée que je tiens des nombreux soutiens que j'ai reçus".

Estime-t-elle que le racisme s'est accru en France? C'est "absolument incontestable" a affirmé la ministre, soulignant le caractère insidieux de celui-ci, qui procède à "des glissements étapes par étapes". Un peu plus tôt, le patron de Minute s'était défendu de tout racisme, invoquant l'humour pour justifier sa une.

Mélanie Godey