BFMTV

"Ils ont été très courageux": un voisin qui a secouru les enfants piégés par un incendie à Grenoble témoigne

Pris au piège par un incendie qui s'est déclenché dans leur appartement, deux enfants ont pu s'échapper en sautant du 3e étage grâce à l'aide de riverains qui les ont réceptionnés.

Sans eux, l'issue n'aurait certainement pas été heureuse. Des riverains du quartier Villeneuve à Grenoble ont sauvé deux enfants de 3 et 10 ans qui ont sauté du troisième étage pour échapper à un incendie.

Athoumani Walid, 25 ans, a participé au sauvetage de ces deux enfants qui se sont retrouvés pris au piège par un incendie qui s'était déclenché dans leur appartement.

"On a essayé de les calmer, on leur a dit 'attendez on va vous aider', on leur a demandé 'vous êtes à quel étage', ils nous ont répondu qu'ils étaient au troisième mais qu'ils n'avaient pas les clés, raconte le jeune étudiant arrivé des Comores il y a 9 mois. On ne savait pas quoi faire, on a essayé de voir comment les aider."

"Calmez-vous et sautez"

Pendant ces quelques instants, ces habitants réfléchissent à escalader jusqu'au troisième étage, mais cela s'avère impossible. L'un d'entre eux propose alors aux autres de s'y mettre tous ensemble pour réceptionner les deux enfants.

"On a commencé à crier haut et fort 'allez, sautez!', 'sautez, sautez, on vous assure, on va vous sauver', 'calmez-vous et sautez!'", poursuit Athoumani Walid.

Les enfants hésitent encore mais de petites explosions se font entendre dans l'appartement, duquel s'échappe une importante fumée. Le plus âgé des enfants prend alors son cadet et le laisse tomber vers le groupe d'adultes en bas de la fenêtre. Ensuite il enjambe la fenêtre et saute à son tour.

"Les enfants ont été très très courageux", conclut le jeune étudiant, qui a eu le bras cassé et qui devra se faire opérer dans quelques jours.

Les enfants choqués

Un constat partagé par le père des deux garçons. "Mes fils sont très courageux, je suis très fier d’eux, ils ont eu très peur", a-t-il confié à BFMTV tandis que les deux enfants, toujours hospitalisés, sont sains et saufs mais encore choqués par la scène.

Par ailleurs, un contact a été pris entre les habitants du quartier avec la mairie et la préfecture. La plupart de ces sauveurs sont en effet sans papiers. Ils espèrent que les autorités accélèreront leur régularisation, compte-tenu de leur acte héroïque.

Justine Chevalier et Amélie Rosique