BFMTV

Hommage aux policiers tués en 2016 à Magnanville: Castaner au commissariat de Mantes-la-Jolie

Christophe Castaner sur le péron de l'Elysée.

Christophe Castaner sur le péron de l'Elysée. - AFP

INFO BFMTV - Le ministre de l'Intérieur s'est déplacé à l'occasion d'un hommage rendu à Jessica Schneider et Jean-Baptiste Salvaing.

C'était il y a quatre ans jour pour jour: le 13 juin 2016, Jessica Schneider et Jean-Baptiste Salvaing étaient assassinés à leur domicile de Magnanville (Yvelines) par un homme se revendiquant du groupe État islamique. Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, est ce samedi matin au commissariat de Mantes-la-Jolie où se deroule un hommage en memoire du policier et sa compagne.

Après un dépôt de gerbe et une minute de silence, Christophe Castaner doit s'entretenir avec la famille des deux victimes, puis avec les forces de l'ordre.

De fortes tensions entre l'exécutif et les policiers

Ce déplacement intervient alors que les tensions sont plus fortes que jamais entre le ministre de l'Intérieur et les forces de l'ordre, sur fond d'accusations de racisme et de violences policières.

Après le succès d'une manifestation à l'appel du comité Traoré, du nom de ce jeune homme mort noir mort en juillet 2016 après son interpellation par des gendarmes, Emmanuel Macron a demandé à Christophe Castaner d'agir et de renforcer les règles de déontologie de la police.

C'est ainsi que lundi le ministre a prôné la "tolérance zéro" envers le racisme dans les rangs de la police et l'interdiction d'une technique d'interpellation sans la mise en oeuvre d'une autre méthode. Ce qui a déclenché la colère des policiers.

Un peu partout en France, depuis jeudi, ils organisent des actions diverses et symboliques, comme jeter à terre leurs menottes, pour clamer leur ras-le-bol et leur demande de soutien de la part de l'exécutif. Leurs syndicats ont demandé ce vendredi à être reçus par Emmanuel Macron.

Mélanie Vecchio avec Mathieu Dehlinger