BFMTV

Héritage de Johnny Hallyday: la plainte de ses enfants peut-elle aboutir?

Laura Smet a annoncé lundi vouloir contester le testament de Johnny Hallyday, qui les déshériterait elle et son frère David. En vertu de la jurisprudence en la matière, cette plainte n'a que peu de chance d'aboutir, estiment plusieurs avocats.

Laura Smet a annoncé lundi qu'elle allait contester le testament de Johnny Hallyday, établi en Californie, qui les déshériterait elle et son demi-frère David au profit de la veuve de leur père. Selon les avocats de la comédienne, ces dispositions "contreviennent manifestement aux exigences du droit français", notamment celui de la "réserve héréditaire" qui empêche de déshériter ses enfants.

Néanmoins, plusieurs avocats estiment que l'assignation des enfants de Johnny Hallyday n'a que peu de chances d'aboutir.

"Le testament américain a de grandes chances d'être validé", a estimé lundi soir sur BFMTV Pierre Hourcade, avocat aux barreaux de Paris, New York et de Californie.

"Johnny Hallyday était résident californien, il avait une carte verte, il y passait le plus clair de son temps, il y déclarait ses impôts… Donc évidemment il y a une possibilité qu'un juge français décide de retoquer ce testament, mais ça me paraît en l'état actuel des choses peu probable", a-t-il développé.

"Une jurisprudence très étoffée sur le sujet"

Pour Beti Tsai Bergman, une avocate de l'agglomération de Los Angeles spécialisée dans les successions interrogée par l'AFP, c'est bien le droit californien qui s'applique car c'était le "dernier lieu de résidence" du chanteur et de sa femme Laeticia. 

"Johnny Hallyday déclarait ses impôts en Californie. Et ça, ce sera un élément déterminant également. A partir du moment où vous êtes résident fiscal, vous êtes résident tout court et vous êtes considéré comment étant résident californien. (...) J'ai tendance à penser que ce sera difficile pour le clan Laura Smet-David Hallyday de remettre en question ce testament", a ajouté Pierre Hourcade sur BFMTV. 

"Laura Smet et David Hallyday ne peuvent pas faire grand-chose pour le contester", confirme Emmanuel Pierrat, avocat au barreau de Paris, dans Libération.

"D'autant plus qu’il y a une jurisprudence très étoffée sur le sujet: des contestations de testaments rédigés aux Etats-Unis, il y en a des tas en France", fait-il valoir. "En septembre, un cas très similaire est passé devant la Cour de cassation et les enfants n’ont pas pu revenir sur la succession de leur père."

"On va chercher là où il vivait"

Cet arrêt statuait sur le cas du compositeur Maurice Jarre, mort en 2009 et lui aussi installé en Californie. La cour a confirmé que son testament, qui confiait tous ses biens à son épouse, était valide, malgré la requête de ses enfants Jean-Michel et Stéfanie.

Catherine Le Carbonnier, notaire, expliquait sur notre antenne lundi soir que les juges allaient "chercher là où il vivait, là où il avait l'essentiel de ses biens, l'essentiel de son activité: tout un ensemble de critères qui font que les juges décident que 'là c'est la résidence habituelle, là ça ne l'est pas'".

La date de rédaction du testament peut également peser dans l'affaire: "La date à laquelle le testament a été fait, visiblement c'est 2014. Donc dans quel état (Johnny Hallyday) était, est-ce que (le testament) est valable?", interrogeait la notaire. 

Liv Audigane