BFMTV

Hauts-de-Seine: un cadre licencié tente de s'immoler à Pôle Emploi

L'agence Pôle Emploi, à Bois-Colombes.

L'agence Pôle Emploi, à Bois-Colombes. - -

Un cadre de 59 ans récemment licencié s'est aspergé d'essence avant d'être maîtrisé mercredi dans l'agence Pôle emploi de Bois-Colombes.

Il venait de sortir d'un entretien houleux avec Pôle Emploi. Las, un homme, âgé de 59 ans, ne l'a pas supporté. Mercredi midi, il a tenté de s'immoler dans une agence à Bois-Colombes, dans les Hauts-de-Seine, a appris BFMTV, confirmant une information du Monde.

Après son rendez-vous, l'homme est revenu dans l'agence aux alentours de midi et demi, un bidon d'essence à la main. Il s'est alors aspergé de carburant mais a été maîtrisé par des agents avant de pouvoir s'immoler par le feu.

Jointe par BFMTV.com, la mairie précise que l'homme "est un cadre récemment licencié, et il semblerait qu'il s'agissait de son premier entretien à Pôle Emploi." Il ne serait pas blessé physiquement mais a été transféré dans un hôpital de Colombes par les pompiers.

Menaces d'immolation de plus en plus fréquentes

L'homme est domilicié à Neuilly-sur-Seine, "mais se rendait à Bois-Colombes car l'agence est spécialisée dans le travail pour les cadres", précise la mairie.

Le 13 février, un chômeur en fin de droit, intérimaire, s'était immolé par le feu à Nantes, après avoir appris que ses allocations allaient être coupées. Il était mort des suites de ses blessures.

Après lui, dans les deux jours qui avaient suivi, quatre autres personnes s'étaient immolées par le feu. Selon Pôle Emploi, les menaces d'immolation se multiplient dans les agences.

Alexandra Gonzalez