BFMTV

Hautes-Alpes: mort d'une fillette de 8 ans qui s'était noyée dans un plan d'eau

Le point d'eau de la Germanette, à Serres dans les Hautes-Alpes.

Le point d'eau de la Germanette, à Serres dans les Hautes-Alpes. - Google Street View

L'enfant de 8 ans qui s'était noyée dans un plan d'eau des Hautes-Alpes dimanche dernier a succombé à ses blessures, à l'hôpital ce mardi. Une autopsie sera pratiquée jeudi à l'institut médico-légal de Grenoble

Une fillette, âgée de 8 ans, qui s'était noyée dimanche après-midi au plan d'eau de la Germanette à Serres dans les Hautes-Alpes est morte à l'hôpital mardi, a-t-on appris du parquet de Gap. 

Originaire de la commune voisine de Laragne-Montéglin, la fillette se trouvait en arrêt cardio-respiratoire lorsqu'elle a été sortie de l'eau. L'enfant avait été réanimée par les secours puis évacuée sur l'hôpital de Grenoble, où elle a succombé à ses blessures. 

Une enquête ouverte

Une enquête judiciaire, confiée à la gendarmerie, a été ouverte par le parquet de Gap pour recherches des causes de la mort.

"L'enquête vise à déterminer les circonstances dans lesquelles la noyade est survenue. Et notamment tout ce qui relève des conditions dans lesquelles elle était surveillée", a précisé le procureur de la République de Gap, Raphaël Balland.

Le bassin surveillé ce jour-là

Une autopsie sera pratiquée jeudi à l'institut médico-légal de Grenoble, a précisé le magistrat. La fillette s'est noyée dans un bassin interdit à la baignade et non surveillé, car réservé aux activités nautiques, a indiqué la Communauté de communes du Sisteronais-Buëch, qui gère le plan d'eau.

Un bassin réservé à la baignade y est surveillé du 1er juillet au 31 août avec un accès payant mais compte tenu de l'affluence touristique en cette fin juin caniculaire, un maître-nageur était posté samedi et dimanche dernier au niveau du bassin de baignade. 

Entre l'été 2015 et l'été 2018, le nombre de noyades accidentelles suivies de prise en charge hospitalière a bondi de 30%, provoquant plus de 400 décès, selon le gouvernement. En 2018, 44% d'entre elles ont eu lieu en mer, 22% en étangs, lacs ou rivières, 11% en piscines collectives et 19% en piscine privées familiales.

Jeanne Bulant avec AFP